Integration africaine: Le Président Jammeh nomme une ghanéenne comme Chef de la justice de son pays

Ghannenne -justice gambie
Le Président Yahya Jammeh a nommé Madame Mabel Yamoa Agyemeng, une juge ghanéenne expert en Cour d’Appel, comme le nouveau chef de la justice gambienne. (Photo: les présidents Jammeh de la Gambie et Mahama du Ghana. La juge ghanéenne en médaillon).

Selon le communiqué rendu public par la présidence gambienne, il est annoncé qu’en vertu des dispositions de la Constitution et en consultation avec la Commission judiciaire, Joseph Wowo, l’ex chef de la justice gambienne, est relevé de ses fonctions.

Avant sa nomination, Mabel Agyemeng officiait à la Cour d’Appel de la Gambie. La ghanéenne a été assermentée ce jeudi comme le juge en chef de la Gambie.

En livrant ses premières impressions après sa nomination, Mabel Agyeman a d’abord exprimé sa surprise à l’annonce de la nouvelle avant de dire que sa promotion est une œuvre divine. Elle a révélé être sur le pont de départ vers un autre pays du Commonwealth avant que la nouvelle ne lui parvienne.

Quant à ce qui concerne les charges qui l’attendent, le nouveau chef de la justice gambienne a ajouté que « … Je suis un juge ghanéen et j’ai été formé avec un sens élevé d’intégrité. Je ne prendrai pas parti ou accomplir mon devoir en me basant sur des personnalités … ».

Au Ghana, pays d’origine de Mabel Agyemeng, quand bien même la nouvelle de sa nomination par le Président Jammeh réjouit plus d’un, Kweku Baako, un parton de presse à Accra dit craindre pour sa compatriote. Apres avoir félicité la nouvelle élue, Kweku Baako a ajouté qu’il priera pour Mabel Agyemeng à cause de “ce mec fou» en faisant allusion à Yahya Jammeh.

Ce directeur de presse a par ailleurs révélé que Mabel Agymeng est dans une juridiction turbulente parce qu’avant sa nomination le Président gambien avait limogé quatre juges depuis 2006. Il a renchérit que le Président gambien est une « une personne difficile à collaborer avec. Il ne comprend pas ce que signifie la justice. Je n’ai pas confiance en Yahya Jammeh ».

L’ex magistrat Joseph Wowo, celui qui a été relevé de ses fonctions, a seulement servi cinq semaines avant d’être remplacé. Des motifs de son remplacement, rien n’est annoncé pour l’heure.

Du parcours du nouveau chef de la justice gambienne, il convient de rappeler qu’elle a été admise au barreau ghanéen en 1987. Elle a commencé à travailler pour le Secrétariat du Commonwealth en 2004 avant de partir en mission en Gambie et au Swaziland.

Source : Xibaru

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge