Intenses patrouilles à El Mina

faits_diversA partir de la nuit de chaque Vendredi, Samedi et dimanche, les limiers des Commissariats d’El Mina1, 2 et 3 y compris leurs collègues de l’anti-drogue font la patrouille de 22h jusqu’à 6h du matin.
Les malfaiteurs sont systématiquement raflés et dragués dans les Commissariats. Là, ils subissent des interrogatoires et des fouilles. Ceux avec lesquels de la drogue est trouvé sont fourgués à l’anti-drogue. Les porteurs d’armes blanches et autres outils de mort, sont quant à eux, remis derrière les grilles pour subir d’autres interrogatoires plus chauds.
Mais la phase finale, c’est toujours le déferrement devant le Parquet de la République. Comme le Commissaire Meimou d’El Mina 1 est déjà parti à la Mecque pour le pèlerinage, il sera remplacé par le Commissaire Mohamed Ould Lehou d’El Mina 2 qui gère El Mina 1 en attendant.
Les patrouilles continueront sans cesse. Pour ce dérangement, les bandits commencent à quitter l’arrondissement d’El Mina, surtout ses faubourgs malfamés comme Mendez, Netag, Marbatte, Château d’Eau et ses environs, ainsi que les autres places chaudes que les limiers ont l’habitude de ratisser, coin par coin, rue par rue et ruelle par ruelle jusque dans les maisons et les baraques suspectées.
Les habitants renouent avec une certaine sérénité, apaisés par les patrouilles de nuits et de jours qui ne donnent plus aucun répit aux bandits qui opéraient en toute impunité et terrorisaient les paisibles citoyens et étrangers qui vivent tranquillement dans l’Empire Islamique des Sables.

Abou Cissé

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge