Interdiction du parti RAG : TPMN exprime son regret et se solidarise

TPMN-LOGO1

Le mouvement Touche pas à ma nationalité, tendance Dia Alassane, a exprimé son regret après l’interdiction notifiée le 03 août dernier, par le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation aux responsables du parti Radical pour une Action Globale (RAG).

 Selon le communiqué publié ce 09 août et reçu par RIMWEB.NET, le parti RAG, a présenté «un  dossier en conformité avec les textes et règlements en vigueur en la matière ». Mais les autorités compétentes ont invoqué « l’article 06 de l’ordonnance 91-024 du 25 juillet 1991 relative aux partis politiques modifiée par la loi 91.014 du 12 juillet 1994 » qui exclut tout parti à connotation communautaire. Cet argument est balayé d’un revers de main par les responsables du Mouvement TPMN, tendance Dia Alassane qui le considère de «Prétexte fallacieux » emprunté pour interdire un parti «représentatif de la diversité mauritanienne à la différence de bien d’autres partis d’obédience nationaliste arabe» et répondant aux critères édictés par cette loi.

Fort de ce constat, Dia Alassane et ses camarades ont exprimé leur « solidarité totale et entière avec le RAG » tout en condamnant « les manœuvres dilatoires des pouvoirs publics ». Ils ont rappelé à cette occasion aux autorités que « l’entreprise de déconstruction de ce système inique et indigne est définitivement entamée et qu’elle se fera avec ou sans leur accompagnement ».

Voire l’intégralité du communiqué :

Touche pas à ma Nationalité/ Déclaration

 Malgré un  dossier en conformité avec les textes et règlements en vigueur en la matière, les autorités, par l’entremise du ministère de l’intérieur et de la décentralisation, ont refusé de reconnaître le Parti Radical pour une Action Globale (RAG). Pour justifier leur décision, les pouvoirs publics invoquent l’article 06 de l’ordonnance 91-024 du 25 juillet 1991 relative aux partis politiques modifiée par la loi 91.014 du 12 juillet 1994. Prétexte fallacieux s’il en est puisque le RAG, de par sa composition, est représentatif de la diversité mauritanienne, à la différence de bien d’autres partis d’obédience nationaliste arabe composés exclusivement de Maures. C’est plutôt pour ce qu’il représente que le RAG a été rejeté : la volonté de déconstruire le système raciste et esclavagiste qui régit la Mauritanie depuis l’indépendance. Touche pas à ma nationalité:

        Exprime sa solidarité totale et entière avec le RAG et condamne les manœuvres dilatoires des pouvoirs publics, en totale contradiction avec les textes en vigueur, qui visent à priver le Parti Radical pour une Action Globale  de son droit à la reconnaissance.

          Rappelle aux autorités que l’entreprise de déconstruction de ce système inique et indigne est définitivement entamée et qu’elle se fera avec ou sans leur accompagnement.

Nouakchott, le 9 aout 2013

Pour La Coordination,

 Dr Alassane Dia

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge