[Interview] Le Wali du Trarza, M. Isselmou Ould Sidi: «il est impératif de se conformer aux directives nationales »

Wali du Trarza, M. Isselmou Ould Sidi Rapide Info :  Au témoignage de la jeunesse de la Wilaya du Trarza, vous êtes l’homme qu’il faut pour le bien être de cette importante frange sociale, en conformité avec les orientations de la direction nationale. Quelles sont les secrets de cette proximité saluée avec les jeunes ?

Wali du Trarza, M. Isselmou Ould Sidi : Permettez-moi d’abord de féliciter le site rapideinfo pour son apport appréciable dans la liberté de presse ainsi que pour sa volonté d’informer de manière objective l’opinion publique de ce qui se passe comme réalisations politiques et socioéconomiques.

Par rapport à votre question, la jeunesse du Trarza est fortement impliquée dans les affaires socioéconomiques, culturelles et sportives de la wilaya. Constituée en clubs, elle mène en permanence des activités citoyennes. La Wilaya s’efforce delui créer le cadre propice à cet élan patriotique et à la soutenir pour l’émergence d’une jeunesse consciente de ses obligations nationales.

Active et consciente, cette jeunesse est fortement composée de chômeurs, mais demeure armée d’optimisme, œuvrant en communion pour le développement local. C’est l’occasion ici pour lui rendre hommage et lui témoigner son engagement pour lebien être des populations de la wilaya.

Il faut signaler ici que cette jeunesse consciente a besoin davantage d’infrastructures culturelles et sportives pour donner le meilleur d’elle-même. Un stade olympique sera opérationnel au Pk 7, pour contribuer à favoriser le cadre d’éclosion de ces jeunes énergies.

Le ministère de la jeunesse et des sports tente de s’investir localement pour créer les conditions propres à l’épanouissement de cette jeunesse, notamment en organisant des festivals au profit de cette frange.

Dans ce cadre, notons que le département de la jeunesse et des sports organise régulièrement des activités à travers les inspections, les associations et les clubs pour créer les conditions permettant à la jeunesse de s’exercer l’apprentissage des bonnes valeurs et s’armer de courage et de patience pour devenir le futur levier économique du pays, en particulier de la wilaya, où les jeunes s’impliquent dans toutes les activités socioéconomiques.

Il y a de signaler ici que la wilaya prône la politique d’ouverture avec les habitants,que tous les services administratifs et sécuritaires ont reçus des consignes précises et strictes selon lesquelles, il est impératif de son conformer aux directives nationales de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Des orientations axées sur des actions palpables, sur des réunions périodiques avec les collaborateurs pour examiner les problèmes rencontrés par les populations et leur apporter les solutions appropriées.

Il n y adonc pas d’audience au niveau de la wilaya dés lors où les citoyens ont accès immédiat à l’administration très attentionnée à leurs doléances et disposer àagir selon les besoins, voire à apporter des réponses quotidiennes.

En effet, lewali mouçaid et le hakem traitent le courrier qui leur parvient des populations de la wilaya, avec une priorité accordée aux zones enclavées qui nécessitent des actions urgentes et efficaces.

Les populations sont mises en confiance par l’administration territoriale prête, en raison de sa proximité des citoyens, à recevoir les doléances, à résoudre les différends existants.

L’hivernage 2015 est encore loin, mais les grandes batailles se préparent d’avance. Que compte la wilaya faire pour bien gérer les situations d’inondations et de crues du fleuve qui peuvent se produire, si la saison pluvieuse est plus que généreuse ?

Les crues du fleuve et autres inondations enregistrées en saison de pluie n’ont jamais créé de sérieux problèmes dans la wilaya de façon générale et à Rosso en particulier. La politique préventive adoptée par la wilaya a toujours permis de juguler tout sinistre consécutif à l’hivernage.

La wilayade Rosso s’est fortement dans les campagnes d’assainissement lancé es l ’année dernière par le Président de la République, en faisant de Rosso une ville propre. Quel bilan faites-vous aujourd’hui de la situation de la salubrité dans la ville, après trois d’intenses mobilisations ?

Oui, en matière d’assainissement, des actions importantes sont régulièrement menées et les résultats obtenus sont réconfortants. Le seul problème posé encore dans ce domaine est lié à un problème de culture, du fait que le citoyen n’est encore armé de l’acte volontaire et désintéressé de contribution à la propreté de l’espace public.

Quelle évaluation faites-vous de la situation de l’enseignement au niveau de la wilaya, après les inaugurations répétées d’ouverture d’établissements pédagogiques ?

A propos de l’enseignement, l’année 2015 étant déclarée par le Président de la République Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, année de l’enseignement, il faut noter l’existence d’importants programmes dans ce domaine.

Actuellement,on peut dire avec satisfaction que sur le terrain, les conditions pédagogiques appropriées pour relever ce défi sont toutes réunies.

En effet, la wilaya dispose de 36 lycées et plus de 400 écoles en plus d’un institut de l’enseignement originel à Boutilimit.

Il y aencore des insuffisances qu’il faut combler dont le manque des enseignants, le niveau d’éducation, les variétés dans les disciplines, l’absentéisme du corps enseignant, les déploiements des ressources humaines.

Mais l’espoir reste très grand en raison de la synergie des efforts de la wilaya dans le domaine pédagogique et les associations des parents d’élèves qui misent sur cette année de l’enseignement pour rattraper les retards et subir le changement pédagogique attendu.

La Wilaya a joué un rôle fondamental dans la prévention d’Ebola. Quelles mesures ont été prises pour éviter que cette épidémie soit exportée dans notre pays ?

Sur le pland e la prévention d’Ebola, notons qu’il existe 6 points de passage au niveau de la wilaya, à Rosso et au niveau du barrage de Diama.

Les voyageurs qui arrivent au pays à travers ces accès sont contrôlés par des équipes sanitaires dotées de tous les moyens médicaux nécessaires, pour prélever leur température et s’assurer qu’ils ne constituent pas des vecteurs potentiels de propagation du virus. Parallèlement des campagnes de sensibilisation sont menées auprès des populations sur les techniques de prévention dont le lavage des mains.

Il faut souligne que pour traverser vers la Mauritanie à travers le Trarza, il existe des heures d’accès fixes au cours desquelles tout le dispositif sanitaire est en alerte maximale et qu’en dehors de ces moments,aucun passager n’est autorisé à entrer dans le pays. En plus de ce qui précède,il faut noter qu’au niveau de la wilaya du Trarza, nous avons une expérience de prévention des épidémies et de formation sur les urgences, avec des équipes sanitaires dotées de tous les moyens pour mener à bien cette mission.

Ceci dit,nous sollicitons en permanence l’intervention du ministre de la santé.

Sur les expulsés, Rosso étant une ville principale de transit entre le Mauritanie et l’Afrique subsaharienne, comment la wilaya du Trarza arrive à assurer une parfaite gestion des flux migratoires ?

A propos de votre question sur l’expulsion d’expatriés, cette information est infondée. La réalité est toute autre. La wilaya instaure en permanence des mesures sécuritaires au profit des populations. Toute personne étrangère en situation régulière ne peut faire l’objet d’aucune persécution soit-elle, dans un pays connu par son hospitalité et son ouverture. Mais la loi c’est la loi et son application est l’unique garant d’une sécurité véritable.

Par ailleurs, nous saisissons cette occasion pour affirmer que les relations entre le Sénégal et la Mauritanie sont au beau fixe et qu’elles s’inscrivent en permanence dans un cadre de coopération administrative et sécuritaire réciproque et complémentaire pour assurer la quiétude de part et d’autre du Fleuve Sénégal.

Des liens séculaires traduits à travers la religion, la transhumance et la sécurité qui les rendent solides, résistant à tous les aléas. Par ailleurs, le Sénégal et la Mauritanie se réunissent périodiquement pour examiner leur coopération, identifier les problèmes posés et consolider les acquis existants.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge