Inventeur du dispositif anti-fraude électrique : Baba Diarra reçoit un diplôme de reconnaissance de l’Aspit

fraude electrique
L’Agence sénégalaise pour la propriété industrielle et l’innovation technologique (Aspit) a remis, lundi, un diplôme de reconnaissance à Baba Diarra, l’inventeur du dispositif anti-fraude électrique dénommé « Kaarange ».

M. Diarra a reçu ce diplôme lors d’une cérémonie de présentation du prototype dudit dispositif organisée à Thiès. Son invention devrait permettre à la Société nationale d’électricité (Senelec) de parer à la fraude sur l’électricité.

« J’ai un don de Dieu, car je ne suis pas un ingénieur et je me suis forgé seul pour acquérir ces techniques qui m’ont permis, aujourd’hui, de pouvoir réaliser cette invention », a-t-il expliqué. Baba Diarra, âgé de 60 ans, est marié et père de 12 enfants.

Après son Brevet de fin d’études moyennes (Bfem), il avait intégré la Société textile sénégalaise (Sts) de Thiès. C’est en travaillant dans cette entreprise qu’il a fini par devenir un férus de l’électronique et de l’électricité. Il a également travaillé comme prestataire à la Senelec pour la pose de compteurs. C’est là que l’idée lui est venue de combattre la fraude sur l’électricité.

M. Diarra souhaiterait que son invention profite en priorité au Sénégal, même si certains pays limitrophes ne font pas mystère de leur intérêt pour sa création. Dans son allocution, il a rendu grâce a Dieu, avant d’adresser ses remerciements aux autorités et à tous ceux qui l’ont soutenu pendant qu’il travaillait sur ce projet.

Il a également fait un hommage à sa défunte épouse, Elysane Simone. Selon lui, cette enseignante a investi, 10 ans durant, tout son salaire pour le soutenir dans les moments difficiles, surtout lorsqu’il travaillait sur son invention.

(APS)

Source : Le Soleil

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind