IRA -Communiqué

IRA-COMMUNIQUE

Une délégation de IRA-Mauritanie s’est rendu à Magta Lahjar dans le centre du pays pour venir en aide à Taher ould Ely et sa communauté, victimes d’expropriation foncière à caractère esclavagiste, de la part de  leur  ex-maitre, un arabo-berbère issu des féodalités tribales locales  Abd Dayem ould Hagi,  appuyé, comme il est de mise, en Mauritanie,  par les autorités administratives, judiciaires et sécuritaires.

Soutenus par IRA-Mauritanie, les travailleurs de la terre,  membres de la communauté hratin de Gweiwa 1(400 km à l’Est de Nouakchott), détiennent un arrêté du ministère de l’intérieur leur octroyant ces périmètres, mais  comme toutes les féodalités esclavagistes, Abd Dayem ould Hagi, qui est au dessus des lois, appuyé en cela par le Hakem (prefet) de Magta Lahjar et le commissaire de police de la même ville, Nini ould Khattri, refuse toute mise en valeur de ces terres s’appuyant en cela sur le prétexte inscrit en lettre d’or, dans le code d’esclavage mauritanien et qui stipule que le bien ou le labeur de l’esclave appartient à son maitre.

Le commissaire de police poussant son zèle jusqu’à frapper, réprimer avec violence les militants qui tenaient un sit-in pacifique mais aussi déchirer et découper en morceau et avec un couteau les banderoles de IRA-Mauritanie. Les militants victimes de la répression sont :

-Cheikh ould Vall

-Samba Diagana

-Cheikhna ould Mahmoud

-Ahmed ould Diop dit Didi

-Tahar

IRA-Mauritanie dénonce :

-Cette connivence entre les autorités administratives, judiciaires et sécuritaires avec les segments féodo-esclavagistes arabo-berbères, qui vise à exproprier la communautés Hratin(esclaves et anciens esclaves de Mauritanie) ;

– la transgression des lois nationales modernes mauritaniennes et les lois internationales par les autorités mauritaniennes et leur propension à vouloir accéder aux aspirations des groupes arabo-berbères féodalo-esclavagistes et l’application systématiques par les juges, les officiers de police judiciaires et les administrateurs du commandement du code d’esclavage mauritanien à tous les litiges opposants les tenants de l’esclavagisme à ceux qui en sont victimes ;

-IRA-Mauritanie soutiendra indéfectiblement les couches Hratin décidées à se dresser contre l’esclavage agricole, domestique et les discriminations trouvant leurs racines dans l’esclavage ;

IRA réitère sa persistance dans la résistance pacifique contre la violence que l’Etat mauritanien développe de plus en plus face aux revendications pacifiques grandissantes des communautés opprimées et au militantisme déterminé mais responsable de notre organisation.

Nouakchott le 26 juin2013

La commission de communication

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind