IRA-COMPTE RENDU DE LA TABLE RONDE A BRUXELLES AUTOUR DE L’ESCLAVAGE EN MAURITANIE

Une table ronde articulée autour de la problématique de l’esclavage s’est tenue ce 10 octobre 2012 à Bruxelles avec la participation remarquée de Madame Gulnara Shahinian Rapporteur spécial des nations Unis sur les formes contemporaines d’esclavage. L’importante affluence et le niveau de la participation témoignaient du grand succès que connut cette manifestation. IRA y était représentée par notre camarade Abidine Ould Merzoug coordinateur de IRA au niveau de l’Europe.

Prenant la parole, Madame Shahinian a relaté la situation de l’esclavage en Mauritanie en soulignant la responsabilité du Gouvernement dans ce domaine.

Son intervention s’est articulée autour des points suivants :

1- Les pratiques esclavagistes perdurent en Mauritanie et se développent en prenant toutes les formes possibles de ce fléau, modernes et traditionnelles ;

2- Les autorités du pays s’évertuent à cacher ces pratiques mais n’arrivent pas à cacher leur inefficacité dans ce domaine. Il manque une volonté politique claire pour en venir à bout ;

3- La loi de 2007, criminalisant l’esclavage est insuffisante et insuffisamment appliquée. Il manque une vraie campagne de sensibilisation et d’explication à l’adresse des esclaves, maîtres, personnels de justice…

4- Madame Shahinian affirme travailler sur un projet de feuille de route ou de relevé de recommandations à propos duquel, elle attend une réaction du côté du Gouvernement et qu’elle rendra public sous peu ;

5- Madame Shahinian a rapporté que lors de son voyage en Mauritanie, Ould Abdel Aziz avait reconnu devant elle l’existence de l’esclavage dans son pays. Elle s’étonne alors de ce double discours ; en public il nie et en privé il reconnait ;

En fin Madame Shahinian encourage IRA à travailler avec les syndicats et l’Organisation Internationale du Travail (ILO). Elle apprécie le projet de la caravane des esclaves et compte pousser à le soutenir. Elle insiste sur la nécessité de produire de la documentation et des témoignages crédibles pour étayer la cause. Elle dévoile l’existence d’u projet ou initiative de manifestations ou d’événements de niveau international qui seraient pilotés par des ONG brésiliennes. Les militants antiesclavagistes y auraient certainement leur place.

Elle recommande toute coopération entre les ONG mauritaniennes (IRA, SOS Esclaves, AFCF, FONAD,….) et internationales (UNPO, STP, Anti Slavery, AI,…).

On note que lors de cette table ronde, Madame Shahinian avait reçu, des mains des représentants d’IRA, une copie du rapport d’activité 2010/2011 de notre organisation.

Bruxelles le 11 Oct 2012

Source : IRA – Mauritanie  Coord. Europe

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind