IRA-Mauritanie : Communiqué

Initiative pour la Resurgence du mouvement Abolitionniste

IRA-COMMUNIQUE-RIM

            Le Président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), Monsieur Ahmed Ould Hamza, est clairement dans le collimateur de l’Inspection de l’Etat qui lui réclame la restitution de sommes d’argent dont elle l’accuse de son détournement. Or, il s’avère que le Conseil Municipal, instance décisionnaire de la CUN, aurait blanchi son président de tout soupçon de malversation en précisant que ce dernier n’avait fait qu’appliquer les décisions prises par cette instance et que les sommes invoquées avaient été dépensées comme lui-même l’avait décidé. Il s’avère aussi, d’après des consultations juridiques, que l’Inspection de l’Etat ne serait même pas habilitée à contrôler la gestion des Conseils Municipaux. En dépit de tout ce qui précède, l’Inspection de l’Etat a sommé Monsieur Ahmed Ould Hamza de restituer lesdites sommes ou de se préparer à rejoindre la prison pour détournement de deniers publics.

            L’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA), après étude de ce dossier, déclare:

            1- son soutien ferme à Ahmed Ould Hamza dans cette épreuve où tout indique qu’il y est victime désignée;

            2- sa demande, adressée au Chef de l’Etat, de cesser d’instrumentaliser les institutions de l’Etat dans le cadre de règlements de comptes politiques;

            3- son exigence, adressée à l’Inspection de l’Etat, de mettre fin à cette procédure et de rétablir le président de la CUN dans son honneur bafoué par l’infamie de telles accusations.

Nouakchott    le 25 juillet 2013

Le Bureau Exécutif

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind