IRA-Mauritanie: En signe de protestation, nos prisonniers seront absents du procès en appel

IRA-Mauritanie 2 IRA-Mauritanie : La maltraitance, les violences physique et verbale et les restrictions avec une volonté manifeste d’humilier et de faire souffrir sont le lot quotidien des prisonniers d’opinion d’IRA-Mauritanie dans les prisons mauritaniennes.
En effet, à la prison centrale de Nouakchott, les prisonniers Yaghoub Ould Inalla, Brahim Ould Jidou, Sabar Ould Hussein, Yaghoub Ould Moussa, Boubacar Ould Yatma ont été réveillés nuitamment le samedi 21 février 2015 par les gardes pénitenciers qui ont introduit dans leur chambre dix (10) nouveaux prisonniers.
Quinze (15) personnes dans une chambre de vingt (20) mètres carrés. Les protestations des prisonniers n’ont rien fait à la détermination des gardes pénitenciers de les mettre à l’étroit. Ainsi, depuis ce soir, les prisonniers militants des Droits de l’Homme ont quitté la chambre et se trouvent dans la cour, en plein air. Ils y dorment malgré la rigueur du froid nocturne.
Il s’ajoute à tout ce qui précède le fait que les prisonniers Boubacar Ould Yatma Et Hanena Ould Mboyrik avaient fait appel en avril 2014 de leur condamnation à une année de réclusion par le Tribunal correctionnel de Nouakchott dans le cadre du dossier des expropriations foncières dans les quartiers de la périphérie de Nouakchott.
La peine sera écoulée le 6 avril prochain et c’est seulement aujourd’hui le mercredi 25 février à seulement quarante (40) jours de cette date que le juge de la cour d’appel se décida de convoquer les détenus. IRA-Mauritanie, fidèle à son engagement de lutter pour dignité, contre l’esclavage et le racisme et ce, malgré la répression dont sont victimes ses militants :
– Annonce le refus des prisonniers Boubacar Ould Yatma et Hanena Ould Mboyrik, en signe de protestation de se présenter aujourd’hui, samedi 25 février à la cour d’appel,
– Dénonce les agissements du personnel et des autorités pénitenciers contre les prisonniers d’opinions mais également l’instrumentalisation de la justice par l’Exécutif,
– Et enfin, déclare que les peines de prison et la torture contre ses militants n’affectera en rien sa marche combattante vers la justice et la liberté pour tous les mauritaniens.

Hamady Lehbouss

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge