IRA : Rapport de tournée du Président Birama dans le Trarza


Le président de IRA Mauritanie Mr Biram Dah Abeid vient d’achever une visite dans le sud du Trarza à la tête d’une importante délégation de son organisation sur invitation des populations du sud. Quatre jours durant, la délégation s’est rendue dans quatre communes de la région (Rosso, Jidr El Mohguen, Tékane et Lekseiba) ainsi que le village de 12/12 relevant de la commune de Rkiz .

 Les populations de l’ensemble des localités visitées ont réservé un accueil chaleureux au rythme des Tamtams et des cavaliers. Les manifestants brandissaient des portraits géants du leader et scandaient des banderoles sur lesquelles ont peut lire : ¨bienvenue aux héros de la lutte contre l’esclavage¨ « Vive la résistance contre les injustices » « Biram est notre espoir, notre Mandela » « Les Hratins de la vallée sont honorés par cette visite historique ».

Devant les populations de Rosso, Biram s’est dit très réconforté par le rassemblement qui démontre une fois encore que la campagne orchestrée par le système contre lui et ses camarades, suite a l’incinération symbolique des textes qui légifèrent l’esclavage, n’a engendré que plus de détermination et de dévouement pour les militants et sympathisants de IRA.

Les cadres de Rosso qui se sont succédé au plateau ont vivement félicité le président et son organisation pour la persévérance et le courage ayant marqué le combat farouche contre le système raciste et féodal qui gouverne la Mauritanie.

A Chgara (10 km de Rosso), l’accueil a été triomphal. Les populations enthousiasmés par la visite on déclaré leur attachement au combat de IRA. Dans ce village d’agriculteurs, les populations ont révélé que leurs terres sont spoliées par Malainine Ould Tewmy, actuel directeur de Tasiast et ex-directeur de cabinet de plusieurs chefs d’états Mauritaniens.  Nous sommes très sensibles a vos problèmes, dira Biram en réponse à ces villageois et nous allons vous soutenir dans la conquête de vos droits, .malgré nos faibles moyens et l’entêtement des groupes dominants.

A Jidrel Mohguen, village natal du président Biram, les cadres de IRA, membres de la délégation ont pris la parole pour saluer la chaleur de l’accueil qui leur a été réservé et en remercier les populations.  Mr Yacoub Ould Saleck et Maître Abdarrahmane Ould Déyhi, tous deux membres du bureau exécutif, ont animé une soirée organisée pour la circonstance. Ils ont tour à tour fourni des explications approfondies sur les activités d’ IRA et notamment sur l’important épisode de combat consécutif  à l’incinération symbolique des livres qui légifèrent les pratiques esclavagistes.

Dans toutes les autres localités visitées, la délégation d’IRA a eu l’occasion d’écouter les populations locales exposer  une lecture juste et  positive de l’incinération symbolique des livres esclavagistes.

A noter que dans toutes les localités, le folklore était particulier, reflétant la forte affirmation de l’identité haratine, ainsi que l’engagement des autres communautés noires du sud du pays au sein d’IRA-Mauritanie.. Partout, des conférences-débats ont été animées par les jeunes d’IRA au cours des soirées culturelles. Ces rencontres, riches en informations et en échanges d’idées, ont été l’occasion pour plusieurs jeunes militants d’IRA de prendre la parole et de s’exprimer librement.

Le parcours de la délégation d’IRA a été ponctué d’arrêts pour saluer et écouter les populations des différents villages et communes qui se sont rassemblée sur les routes pour saluer la délégation,  rencontrer le présent d’IRA, et exposer les problèmes d’injustice, d’arbitraire et de spoliation des terres et le déni de citoyenneté que pratique les autorités administratives et sécuritaires à leur égard Ces populations se sont plaints à l’unanimité d’un régime de colonisation que leur impose l’état au profit d’hommes d’affaires,  de hauts fonctionnaires et de notabilités arabo berbères auquel l’état a octroyé les terres des populations locales( haratines et noirs) dans une logique de ségrégation, de homelandisation et de bantoustisation, criante. Ainsi les village de Thiambène de Gani, de Tékane, de Oumoul qoura, de Seytoli, de Ngawlé, de Legatt, de Diawlé et bien d’autres sont venus  exposer   leur détresse et leur  désespoir au président de IRA-Mauritanie. 

Au cours d’un arrêt dans le village de Legatt, les populations de cette localité ont offert au président d’IRA un tableau d’honneur, symbole de son intégrité et de son combat acharné contre l’esclavage.

Notons que la particularité des localités visitées au cours de ce périple est qu’elles sont toutes à vocation agricole. Leurs populations, illégalement dépossédées de leurs terres, font aujourd’hui recours à IRA pour recouvrer leurs droits face à un Etat partisan.

Il importe de souligner enfin que partout où la délégation s’est rendue, des instances locales ont été mises sur pied, notamment des représentations du Mouvement.

Cette tournée du président  d’IRA-Mauritanie constitue le début d’une série de visites qu’IRA entend effectuer dans l’ensemble des moughataa du pays

                                                 

                                                 Commission de communication

 

Source : Commission de communication

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge