IRA remporte le prestigieux Prix Tulipe 2015 pour les Droits de l’Homme

IRA remporteL’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) vient de recevoir, au titre du caractère novateur de son combat pour les Droits de l’Homme, le Prix Tulipe 2015.
Le prix, décerné par le Gouvernement des Pays-Bas, a été remis au Coordinateur Europed’IRA, Abidine Ould Merzough et Ghame Salem déléguée par IRA-Mauritaniedepuis Nouakchott, par Bert Koenders, le Ministre des Affaires Etrangères Néerlandais, lors d’une cérémonie organisée ce jeudi 10 décembre 2015 à La Haye.
Après avoir été nominée parmi les six finalistes en septembre dernier grâce aux votes organisés sur les réseaux sociaux, IRA a remporté les suffrages du comité de sélection du Prix Tulipe composé, cette année, d’Ales Bialiatski, éminent défenseur des droits humains de la Biélorussie et le fondateur du centre de droits de l’homme Viasna ;
Shahzad Ahmad qui s’est fait connaître en luttant contre la censure en ligne auPakistan, Professeur Nicola Jägers, professeur de droit international des droits humains et sa recherche se concentre principalement sur l’expansion du commerce au-delà des frontières et les effets universalisant du mouvement des droits humains, Amira Yahyaoui, un blogueur Tunisien, activiste et fondateur de l’ONG Al Bawsala et présidé par l’Ougandaise Margaret Sekaggya, ancienne Rapporteure spéciale des Nations Unies pour les droits de l’homme.
Le Prix Tulipe des Droits de l’Homme est décerné « aux organisations ou personnes courageuses qui promeuvent les droits de l’homme de façon novatrice ». Ainsi après la série de prix obtenus par son président Biram Dah Abeid – Prix de l’ONU 2013 pour les Droits de l’Homme, Prix Front Line Defenders (2013) délivré par l’Irlande, Prix de Weimar (2011) délivré par la ville allemande- l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste continue à engranger les distinctions et les marques de reconnaissance de par le monde.
Seul le gouvernement mauritanien, aveuglé par les promesses de soutien des lobbys esclavagistes et rétrogrades continue à faire la sourde oreille et nie jusqu’à l’existence même de l’esclavage en Mauritanie.
Pour rassurer les franges les plus esclavagistes de son entourage, le Chef de l’Etat mauritanien, le général Aziz, maintient en prison les plus emblématiques militants des droits de l’homme, Biram Dah Abeid et Brahim Ould Bilal Ramdhan, respectivement Président et Vice-président d’IRA-Mauritanie.
Ils viennent, tous les deux, d’entamer leur deuxième année d’incarcération simplement pour avoir dénoncé de façon pacifique l’esclavage foncier enMauritanie.
IRA-Mauritanie, à l’occasion de cette victoire diplomatique, adresse ses plus vives félicitations au gouvernement Néerlandais, à l’organisation Hivos et à l’ensemble de ses militants et exprime ses sincères remerciements à toutes les personnes, au sein des commissions de sélection et des réseaux sociaux, pour l’intérêt qu’elles portent à la cause antiesclavagiste en Mauritanie.

Source : IRA-Mauritanie

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge