Irak : 126 morts dans les attentats suicides à la voiture piégée à Bagdad

BagdadBAGDAD,126 personnes ont été tuées et 152 autres blessées dans les attentats à la voiture piégée dimanche à Bagdad, selon une source du ministère irakien de l’Intérieur.

C’est l’attaque terroriste la plus meurtrière depuis le début de cette année en Irak, où l’armée se bat contre les militants du groupe terroriste Etat islamique (EI), selon la même source.

Deux zones commerciales bondées ont été frappées par des attaques à la voiture piégée. La première attaque s’est produite vers 01h00 du matin heure locale (22h GMT samedi).

La puissante explosion a mis le feu à plusieurs magasins à proximité et a détruit plusieurs stands et voitures civiles sur les lieux, où de nombreuses personnes faisaient des courses pour se préparer à l’Aïd el-Fitr, le festival de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois du Ramadan, a expliqué la source.

Une autre explosion a eu lieu peu après dans la capitale lorsqu’une voiture piégée a explosé au marché Shallal, dans le district de Shaab, tuant un civil et en blessant cinq autres.

L’Etat islamique (EI) a revendiqué, dimanche dans un communiqué publié sur internet, la responsabilité des attentats suicide à la voiture piégée qui ont fait 79 morts et 133 blessés à Bagdad.

Un des kamikazes de l’EI, surnommé Abu Maha al-Iraqi, a fait exploser sa voiture dans le district à prédominance chiite de Karrada-Dakhil (centre-sud de Bagdad), selon le communiqué de l’EI, dont l’authenticité n’a pas pu être vérifiée.

Le président irakien Fuad Masoum a condamné dimanche les attentats terroristes et demandé aux forces de sécurité irakiennes de « prendre des mesures d’urgence pour éliminer complètement les cellules terroristes dormantes et arrêter les auteurs des attentats ».

Il a noté que les cellules terroristes dormantes cherchaient à « se venger des échecs de l’EI à Falloujah et dabs d’autres régions du pays ».

Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi s’est rendu dimanche matin sur les lieux du premier attentat et a promis de traduire en justice les responsables de ces attaques, a-t-on appris d’un communiqué publié par son bureau.

« Le groupe terroriste a mené de telles attaques désespérées car il se fait écraser sur le champ de bataille », indique le communiqué, faisant référence à la dernière défaite de l’EI dans la province irakienne d’Anbar (ouest), dans laquelle le groupe terroriste a perdu le contrôle de son bastion de Falloujah, ville située à quelque 50 km de Bagdad.

M. Abadi a également fait part de ses condoléances aux familles des victimes et a promis que « la victoire sur ces groupes terroristes est proche ».

L’EI cible fréquemment les forces de sécurité et les zones où les foules se rassemblent, dont les marchés, les cafés et les mosquées du pays.

L’Irak est en proie à une nouvelle vague de violence depuis que le groupe terroriste a pris le contrôle de parties du nord et de l’ouest du pays en juin 2014.

Plus tôt, un rapport de la Mission d’assistance des Nations Unies en Irak (UNAMI) a estimé que 662 Irakiens avaient été tués et 1.457 autres blessés en juin dans des actes de terrorisme, de violence et de conflits armés à travers le pays.

Source:  Xinhua News

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge