Irak: l’offensive continue à Tikrit, les civils fuient en masse

L’armée irakienneRFI:L’armée irakienne a lancé cette semaine une vaste offensive pour reprendre à l’organisation Etat islamique Tikrit, la ville natale de l’ancien dictateur Saddam Hussein. Selon les Nations unies, environ 28 000 personnes ont dû fuir les combats. Ces réfugiés viennent s’ajouter aux 2,5 millions de personnes déplacées dans le pays.

Les opérations militaires de l’armée irakienne à l’intérieur et autour de Tikrit ont poussé environ 28 000 personnes à fuir la ville pour se réfugier à Samara. De nombreuses autres familles continuent de fuir Tikrit et les points de passage sont engorgés, selon les derniers rapports de terrain.

Depuis lundi, pas moins de 30 000 militaires irakiens et leurs alliés ont lancé une offensive d’envergure pour reprendre la ville clé au nord de Bagdad des mains des jihadistes. En encerclant la ville, les forces irakiennes tentent notamment de couper leurs lignes d’approvisionnement.

Mais les combattants du groupe Etat islamique offrent pour l’instant une forte résistance. Hier, jeudi, ils ont incendié un gisement pétrolier à Adjil, à 35 kilomètres au nord-est de Tikrit. Les mines cachées au bord des routes, les tireurs embusqués et les attentats-suicides compliquent davantage la tâche des soldats irakiens et des miliciens de l’organisation Badr, soutenue par l’Iran. De l’avis d’experts, la bataille s’annonce longue et difficile.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge