Irak: près 500 corps exhumés des fosses communes de Tikrit

500 dépouillesEn Irak, près de 500 corps ont été exhumés de fosses communes autour de la ville de Tikrit, cette ville irakienne reprise aux combattants du groupe Etat islamique il y a deux mois. Ce sont les autorités irakiennes qui ont révélé, ce jeudi, ce chiffre après plusieurs semaines de fouilles. Elles vont se poursuivre, car tous les corps n’ont pas encore été exhumés. C’est l’un des pires massacres attribué à l’organisation EI.

C’est en juin 2014, dans les jours qui suivent l’offensive éclair de l’organisation Etat islamique sur Mossoul et Tikrit, que le massacre est perpétré. Plusieurs centaines de jeunes soldats irakiens sont rassemblées dans le camp militaire de Speicher, situé au nord de la ville. Les soldats, sans armes et sans uniformes, sont exécutés un par un.

Un massacre revendiqué et même documenté par l’organisation Etat islamique, qui a elle-même filmé et diffusé sur internet les images de la tuerie. Selon les estimations, près de 2 000 soldats sont massacrés en moins de 24 heures, ce qui en fait l’un des actes les plus atroces commis par l’organisation jihadiste.

Selon les autorités irakiennes, quatre fosses communes ont été mises au jour depuis le départ des jihadistes de Tikrit. Mais un grand nombre de corps n’ont toujours pas été retrouvés, et il faudra encore du temps pour achever l’identification des dépouilles. En attendant, les familles des victimes viennent se recueillir devant une pierre tombale unique, érigée sur le site principal du massacre. Un site devenu un lieu de pèlerinage depuis que la ville de Tikrit a été reprise aux combattants de l’organisation Etat islamique.

Source: RFI

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge