IRA:Le monde libre doit exiger à la Mauritanie de combattre l’esclavage


Le président de l’ONG antiesclavagiste IRA-Mauritanie, a affirmé qu’il attend de la France et du monde libre qu’ils mettent en place un mécanisme qui amènera l’Etat mauritanien à respecter ses engagements internationaux et nationaux qu’elle piétine en matière de lutte contre l’esclavage.

Biram Ould Dah Ould Abdei, qui était en conférence de presse ce lundi 4 février à Nouakchott, a également appelé les organismes islamiques internationaux à statuer sur la question des livres qui codifient, selon lui, l’esclavage en Mauritanie. Des livres dont des exemplaires ont été incinérés par IRA.

Cette conférence de presse fait suite à la déclaration le 28 février du porte-parole du ministère français des Affaires étrangers et de la Coopération qui a affirmé le soutien de son pays à l’action de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA).

Balla Touré, secrétaire aux relations extérieurs d’IRA, qui était à côté de Biram, a informé que son mouvement est en contact permanent avec les autorités diplomatiques françaises qui sont informées de chaque cas d’esclavage révélé par IRA.

Il a ajouté que les représentations diplomatiques accréditées à Nouakchott ne comprennent pas pourquoi la Mauritanie ne mène pas une lutte sérieuse contre l’esclavage alors que la survie du régime dépend de l’éradication du phénomène.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge