Iran: hausse alarmante des exécutions, près de 700 en six mois

des exécutions en IranSelon Amnesty International, depuis le début de l’année, en moyenne trois personnes sont exécutées chaque jour en Iran. Pour Mansoureh Mills, chercheuse pour l’ONG, ce bilan témoigne de la déliquescence de la justice iranienne.

Amnesty International a dénoncé dans un nouveau rapport publié jeudi, une« frénésie d’exécutions »en Iran. Selon l’organisation de défense des droits de l’homme basée à Londres, « les autorités iraniennes ont exécuté 694 personnes entre le 1er janvier et le 15 juillet 2015 », un nombre sans précédent dans le pays.

« Ce chiffre est absolument choquant et honteux. S’ils continuent à ce niveau-là, à la fin de l’année on arrivera à un total d’un millier de personnes exécutées », s’alarme Mansoureh Mills, chercheuse à Amnesty, interrogée par RFI.

Ce pic « brosse un tableau sinistre de l’appareil de l’Etat qui commet des meurtres à grande échelle », ajoute Saïd Boumedouha, adjoint pour le programme d’Amnesty international pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Quelques minutes de procès

Selon les observateurs, ce constat est d’autant plus alarmant que les peines de mort sont prononcées par une justice expéditive. « Certaines personnes ont été exécutées après un procès absolument injuste, qui n’a duré que quelques minutes ou quelques heures », précise Mansoureh Mills, qui assure que les « accusés n’ont généralement pas non plus droit à un avocat ».

Amnesty affirme que les raisons de la hausse des exécutions en Iran en 2015 ne sont pas claires, mais la majorité des condamnés l’ont été pour des affaires de drogue.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge