Iran: reprise des négociations sur le nucléaire à Genève

centrale nucléaireLes négociations sur le nucléaire iranien reprennent ce dimanche 18 janvier à Genève. La République islamique et ses interlocuteurs américain, russe, chinois, français, britannique et allemand se sont donnés jusqu’à la fin du mois de juin pour trouver un accord définitif. Il s’agit toujours de rassurer la communauté internationale sur le caractère pacifique du programme nucléaire iranien. En échange de quoi, Téhéran espère la levée des sanctions qui pèsent sur son économie.

« C’est à eux de bouger », nous confiait ces derniers jours un diplomate européen à propos de ses interlocuteurs iraniens. Le problème, c’est qu’à Téhéran on estime à l’inverse que c’est désormais au groupe des « 5+1 » de faire les gestes qui permettront la signature d’un accord.

Malgré d’intenses discussions depuis près d’un an et demi, les discours ne changent pas : Téhéran exige la levée rapide de la totalité des sanctions internationales. En face, le groupe des six pays impliqués dans la négociation demande une réduction du nombre de centrifugeuses enrichissant de l’uranium dans les installations nucléaires de l’Iran.

Les Six veulent aussi des réponses à leurs questions sur les recherches que les Iraniens auraient mené dans le domaine du nucléaire militaire ces dernières années. Les paramètres d’un accord demeurent.

Obama demande de la patience

Mais ce qui évolue, c’est la pression politique interne à Washington comme à Téhéran. En Iran, les durs du système sont en embuscade, prêts à dénoncer des concessions trop importantes à leurs yeux. Aux Etats-Unis, la nouvelle majorité républicaine au Congrès réclame, de nouvelles sanctions visant l’Iran.

Barack Obama s’est directement adressé au Congrès américain en fin de semaine, lui demandant de « faire preuve de patience ». Selon le président américain, « de nouvelles sanctions compromettraient la possibilité d’une solution diplomatique à l’une des plus difficiles questions de sécurité nationale que nous ayons à traiter depuis longtemps ».

 Source : RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge