Israël: déception et pessimisme chez les électeurs de gauche

Yitzakh Herzog et Tsipi Livni,Benyamin Netanyahu a remporté les élections législatives en Israël, à la surprise générale car les ultimes sondages d’avant vote le donnait derrière l’alliance de centre gauche. Le Premier ministre sortant s’apprête donc à effectuer un quatrième mandat. Pour les électeurs de gauche, c’est la déception et l’inquiétude.

Les électeurs de gauche ont la gueule de bois. Ils se sont couchés hier soir avec l’espoir d’un changement de majorité. Mais ce matin, après dépouillement des votes, les résultats des élections avaient changé : la droite de Benyamin Netanyahu arrive en tête.

« J’étais très déçu, on n’imaginait pas cette mauvaise surprise. Et je suis un peu pessimiste. Dans pas longtemps, on va connaitre une nouvelle guerre, comme d’habitude en Israël ! », se désole Eliah Henin, 28 ans, serveur à Jérusalem. Il n’y a pas de paix possible avec les Palestiniens si la droite reste au pouvoir, explique la gauche.

Laquelle gauche qui avait aussi fait campagne sur les dossiers sociaux. Marco Serabia, militant travailliste depuis 30 ans, espère que Netanyahu fera enfin quelque chose pour les plus pauvres, si ce n’est lui, ses éventuels partenaires centristes dans une future coalition. « J’espère, dit-il, que notre message social est passé et que des partis centristes feront passer au moins quelques petites réformes pour améliorer le sort des pauvres, pour réduire un peu les inégalités et les injustices. »

Yitzakh Herzog, le leader du parti travailliste, a admis sa défaite mais il a promis de continuer son combat, pour la paix et contre les injustices sociales. Il a par ailleurs exclu mercredi de rejoindre un gouvernement d’union nationale que formerait Benjamin Netanyahu, a rapporté une porte-parole.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge