Israël veut frapper l’Iran avant le début du mois de novembre


Le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense veulent attaquer les sites nucléaires iraniens avant l’élection présidentielle américaine du 6 novembre, écrit vendredi un quotidien israélien. Ils rencontrent cependant des résistances dans le gouvernement et l’armée.

Selon « Yedioth Ahronot« , les deux hommes n’ont toujours pas réussi à convaincre la majorité des membres du cabinet de sécurité nationale. Le journal libéral Haaretz cite pour sa part un responsable gouvernemental qui estime que l’Etat hébreu ne s’est jamais trouvé dans une situation aussi dangereuse depuis 1967 et la guerre des Six-Jours.

Sanctions inefficaces

Au début du mois, recevant le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta, les dirigeants israéliens ont souligné que le temps pressait si l’on voulait trouver une solution pacifique à la crise. Ils n’ont pas caché leur agacement devant l’inefficacité des sanctions internationales contre la République islamique.

Pour rassurer ses alliés israéliens, le chef du Pentagone a haussé le ton, soulignant que Washington ne permettrait jamais que le régime de Téhéran se dote de l’arme nucléaire.

Pressions inefficaces

Selon un sondage publié vendredi par le quotidien à grand tirage Maariv, 41% des Israéliens pensent que les seules pressions diplomatiques ne pourront pas faire renoncer les Iraniens à se doter de l’arme nucléaire, comme ils en sont soupçonnés.

Pour 39% des Israéliens, ce serait plutôt aux Etats-Unis et aux autres puissances mondiales de se charger de régler la question, mais 35% se disent prêts à soutenir une action unilatérale de l’Etat hébreu.

Source: Cridem

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge