Italie: les rescapés du naufrage attendus dans le port de Catane

Les survivants du naufrage sur le bateau des gardes-côtes italiensLe bilan de 24 morts et de 28 survivants du naufrage, dans la nuit de samedi à dimanche 19 avril, dans les eaux libyennes est confirmé. C’est ce qu’ont indiqué ce lundi les gardes-côtes italiens. Le chalutier transportait quelque 950 personnes dont une cinquantaine d’enfants et 200 femmes. Les rescapés sont attendus dans la soirée à Catane.

Beaucoup de caméras et de journalises se pressent sur le port de Catane ce lundi dans l’attente de l’arrivée des rescapés du naufrage. Le bateau a accosté à Malte cette nuit dans un premier temps. Les 24 corps repêchés sont restés là-bas pour autopsie et identification de l’ADN. Les 28 rescapés, des hommes uniquement semble-t-il, sont repartis ce matin et ils doivent arriver à Catane dans la soirée.

Le bilan est peut-être encore plus lourd. Jusqu’à 950 personnes auraient pu se trouver à bord du chalutier qui a fait naufrage. C’est ce qu’indique en tout cas le témoignage d’un rescapé originaire du Bangladesh, qui a été transporté par hélicoptère en Sicile pour être hospitalisé.

Même s’il n’a pas été confirmé, le chiffre paraît crédible pour un chalutier de plusieurs dizaines de mètres. Beaucoup de passagers avaient été enfermés dans la soute du bateau, portes closes, sans pouvoir sortir, selon le témoignage du jeune homme.

40 à 50 enfants à bord ?

Les passagers étaient de nationalités très variées. Ils venaient d’Afghanistan, du Pakistan, de Zambie, du Bangladesh, du Sénégal, mais aussi du Ghana, du Mali et d’Egypte. Entre 40 et 50 enfants se seraient trouvés parmi eux.

Ce nouveau drame a provoqué une intense émotion en Italie, tout particulièrement dans le sud du pays. Toutes les communes de Sicile ont décrété ce 20 avril journée de deuil officielle.

Le sud de l’Italie vit au quotidien avec ces drames, avec l’arrivée des bateaux et l’hébergement d’urgence de ceux qui survivent à la dangereuse traversée depuis la Libye. Ici, on voit trop souvent débarquer les cercueils. Mais on agit aussi : plusieurs bateaux de pêche siciliens ont participé aux recherches.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge