ITIE en séminaire à Nouadhibou

itie-ndb
La commission nationale de l’ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives) a organisé du 6 au 7 juillet courant un séminaire sensibilisation à Nouadhibou.  Les travaux de cette rencontre ont été lancés par le Secrétaire Général du ministère du pétrole M. Brahim Ould Chadli. Etait présents, le wali adjoint de Dahklet Nouadhibou M. Mohamed Mahmoud Ould Moustapha  et plusieurs personnalités de la capitale économique.

Selon le secrétaire général du ministère du pétrole, d’importantes réformes visant le renforcement de la bonne gouvernance sont en cours et concernent notamment l’introduction des critères de la transparence dans le cadre institutionnel et organisationnel et le renforcement de ses capacités concurrentielles avec l’extérieur afin de valoriser les capacités minières de la Mauritanie. L’adjoint maire de la ville, M. Bâ Thierno  a prononcé un discours de bienvenue au Président et aux membres de la délégation de l’ITIE et aux participants. Il a indiqué que les habitants de Nouadhibou fondent de l’espoir sur les efforts du gouvernement et des partenaires pour la préservation des ressources naturelles nationales.

M. Ahmed Ould Fghih, représentant de la GIZ, un partenaire clé de l’ITIE, a passé en revue les domaines couverts pour la coopération allemande dont fait partie les industries extractives et la bonne gouvernance afin de renforcer les capacités dans la gestion de ses ressources naturelles pour parvenir à un développement durable.

Par la suite le Président l’ITIE, M. Sidi Ould Zeine a prononcé un discours dans lequel il a rappel é que la Mauritanie a adhéré à l’initiative et a fourni des efforts soutenus pour être en adéquation avec les principes et normes de l’ITIE. Ces efforts ont consacrés, a-t-il dit par l’admission en 2012 de la Mauritanie comme pays conforme aux normes de transparence.

Admise le 27 septembre 2007  comme pays candidat à  l’ITIE,  la Mauritanie avait publié deux rapports ITIE  en mars et  juillet 2007. C’est le 14 décembre 2010 que  le Conseil d’administration de l’ITIE a désigné la Mauritanie pays candidats à l’ITIE « Proche de la conformité ». Et dans la logique de ce processus d’admission et de validation qui a débuté en janvier 2010,  la Mauritanie avait six mois pour compléter les actions correctives nécessaires pour atteindre la conformité. Ainsi un rapport final de Validation fut soumis au Conseil d’administration de l’ITIE, le 9 septembre 2010. C’est en juillet 2011 que les rapports 2007-2008 vont être  publiés et celui de 2009 trois mois après (octobre 2011).
Suspendue  le 27 févier 2013 à Oslo en Norvège  par  Conseil d’administration l’ITIE pour retard dans la publication du rapport 2010, la Mauritanie a fourni  les rapports 2010 et 2011. C’était le mercredi 12 juin 2013, à la faveur d’un séminaire de sensibilisation sur l’Initiative. Cette double publication redonnait ainsi à la Mauritanie le statut de « Pays conforme à l’ITIE » octroyé le 15 février 2012 à Wiston House au Royaume Uni.

Pour rappel, le comité national ITIE a été mis en place en novembre 2009. Il s’agit d’un groupe multipartite composé de 30 membres, dont 8 représentants de l’administration, 8 représentants de l’industrie et 14 représentants de la société civile. Il  a pour mission  la mise en œuvre et le suivi de l’ITIE en Mauritanie. Il doit en outre communiquer régulièrement des informations aux niveaux national et international.

Le séminaire de Nouadhibou est marqué par diverses présentations relatives aux différents aspects des industries extractives traditionnelles. Il faut retenir que le comité national ITIE s’emploie à faire intégrer le secteur des pêches dans les industries extractives. Dans ce cadre la problématique de la pêche est inscrite au programme du séminaire et fera l’objet de débats auxquels prendront part des acteurs du secteur.

KD-NDB

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge