Jackpot pour Kosmos dans une zone compliquée

Kosmos EnergyLa junior américaine est devenue la première société à faire une découverte dans l’offshore profond. Mais les obstacles à son développement ne manquent pas.

Le directeur général de Kosmos EnergyAndrew G. Inglis (ex-BP), a souhaité l’annoncer en personne le 24 avril au président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, alors en tournée dans la ville sudiste de Kaédi : la junior américaine a réalisé une très importante découverte de gaz dans l’offshore profond du pays. Il faudra d’autres forages pour délimiter le prospect de Tortue, situé sur le permis C8, et calculer ses réserves. Un nouveau forage, Marsouin-1, est d’ores et déjà prévu pour le troisième trimestre. Kosmos opère le bloc C8 aux côtés de Chevron (30%), qui pourrait prendre le rôle d’opérateur dans la phase de développement (AEI nº740).

Le gisement de Tortue s’étend très probablement de part et d’autre de la frontière avec le Sénégal. C’est ce que va tenter de démontrer Kosmos lors des prochains forages. Atout pour les Américains : ils opèrent déjà les permis sénégalais situés de l’autre côté de la frontière, Cayard Profond et Saint Louis Profond. Kosmos pourra ainsi éviter des négociations avec d’autres sociétés, si le gisement est bien transfrontalier, mais devra être pédagogue avec le gouvernement de Macky Sall. Aucun problème de frontière n’est à signaler entre les deux pays, qui entretiennent plutôt de bonnes relations, mais le partage des ressources en hydrocarbures est un événement à même de créer des tensions entre Etats. La Mauritanie et le Sénégal partagent déjà l’électricité du barrage de Manantali au sein de l’OMVS. Il faudra probablement créer le même type d’agence pour gérer ce gaz, s’il est bien partagé.

 Source: africaintelligence.fr

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge