J’aime Ould Abdelaziz mais pas autant qu’Allah ….

 

 

Aujourd’hui notre désespoir, notre rage, notre amour pour notre religion, notre déception envers ceux qui nous gouvernent et nos Oulémas nous a tous poussé à nous exprimer.

Le Drapeau de la Mauritanie, pour la première fois de l’Histoire, a été calcine en Malaisie, une étudiante au Maroc s’est vu refuser l’accès à une boutique alimentaire après que le boutiquier lui ai demandé sa nationalité et un étudiant mauritanien aux Etats Unis a rejoint ses collègues pour luncher, ils ont tous quittés la table quand il s’est assis.

Aujourd’hui et pour une fois, on ne veut aucunement politiser la chose. Nous sommes à bout. En un an, 3 lamentables et déplorables actions envers notre religion, chacune plus malheureuse que l’autre, ont été effectuées par des personnes qui ont vécu et grandit dans ce pays.

Aujourd’hui, on est tous unis et cette union doit est considérée car on ne négocie pas avec la religion. Vu l’état déplorable de la situation actuelle, notre Mauritanie prend feu et nous avec si l’on ne se ressaisisse point.

J’ai toujours été un partisan de première heure de Mohamed oud Abdelaziz mais je ne le suis plus car à l’heure actuelle il ne s’agit que de mon amour pour Allah et pour ma religion, car aujourd’hui Mohamed est aux abonnés absents et n’a nullement prononcé de discours ou fait une sortie pour s’exprimer à ce sujet. Et comment peut-il faire cela alors qu’il nous a déjà faussement promis que les sanctions seront prises contre le criminel qui a osé écrire ce qu’il a écrit sur le Prophète PSL ?

Le peuple Mauritanien, tout âge et genre, est descendu exprimer ses vraies valeurs et montrer que l’Islam est notre religion et que l’on ne négocie guère avec ses valeurs religieuses. Toute atteinte aux fondements de notre Sainte Religion est considérée comme non seulement inadmissible mais une obligation pour Mohamed Ould Abdelaziz de parler sur ce sujet et prendre les mesures nécessaires pour sanctionner les personnes concernées.

Un jeune mauritanien a été pris en guet-apens par notre chère Police Nationale alors qu’il manifestait pacifiquement et assis avec ses collègues de l’Université. Une grenade lacrymogène en plein estomac, ce qui a été mortel pour le jeune Ahmed Demba.

Notre Procureur a non seulement l’audace de se mettre sur notre chaîne nationale et dire que le jeune est décède d’une asphyxie mais il a le cran, tel un hibou ébloui, de nous montrer avec son tract qu’il n’a que mal répété son discours. Lui-même n’étant pas convaincu de ses propres propos, il a dû surement se rappeler que les photos d’Ahmed sont sur le net et que l’on voit qu’il refoulait du sang ce qui ne peut arriver qu’avec une atteinte de l’estomac et/ou des organes internes.

Aujourd’hui on ne veut pas uniquement comprendre pourquoi cela arrive-t-il chez nous mais par-dessus tout on ne veut plus que cela récidive … No Mas !

Allahoum me ina hada mounkaran ve enkarnah

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge