« Je suis devenu impuissant parce que j’ai pris une seconde femme »

homme inquiet
La jalousie est un « plat national » qui se mange dans toutes demeures sénégalaises. Et chacun y va avec sa compréhension. . En tout cas l’histoire de la jalousie féminine est bien connue. Ce monsieur lui n’aurait jamais dû prendre une seconde femme. A cause de cette dernière, sa première épouse lui a jeté un sort qui l’a rendu impuissant.

« J’ai épousé une première femme dont j’étais très amoureuse. Elle a tout ce que je cherchais chez une femme. Son seul défaut, c’est qu’elle était très jalouse et me rappelait à chaque fois qu’elle ne voulait pas de co-épouse même si je l’avais convaincu de signer la polygamie. Ce n’était pas facile de la convaincre. Le jour de la signature, elle avait refusé de signe la polygamie et le maire nous a renvoyés à deux reprises. Il a fallu que son père intervienne pour qu’elle accepte.

C’est après que ma mère m’a dit que je ne savais pas dans quoi je venais de m’engager. Selon elle ma femme va me rendre la vie impossible. Car nous sommes en début de mariage et elle me pose des problèmes de jalousie. Je me disais que c’était juste passager et que c’était la preuve qu’elle tenait à moi. Mais, plus les années passaient, plus ma vie devenait un enfer. Car ce sont des crises de jalousie à n’en plus finir. C’était à la limite du harcèlement. Le jour où je lui ai annoncé que mon meilleur ami venait de prendre une seconde épouse, elle a piqué une crise et m’a traité de tous les noms car elle disait que nous étions tous pareils. Non sans m’avoir dit de façon catégorique. « Si jamais tu t’aventures à prendre une épouse, tu sauras ce qui t’arrivera ». Je ne me fiais pas de ces menaces. En plus, je lui faisais comprendre que si elle arrêtait de me satisfaire, j’allais prendre une seconde épouse. Ce qu’elle ne m’empêcherait pas de faire. Cependant, devant mes amis, j’étais celui que sa femme commandait. A chaque fois on me disait que jamais je n’allais prendre une seconde femme car j’avais peur de mon épouse. Cela devenait révoltant pour moi. J’ai commencé à taquiner les filles de gauche à droite, jusqu’à ce que je tombe amoureux d’une fille sans le vouloir. Alors j’ai décidé de la prendre comme seconde épouse. C’est après le mariage qu’elle en fut informée. Elle n’en revenait pas. Elle a juste dit « je te plains ».San plus, je ne comprenais pas. Et c’est juste deux mois après que je commençais à sentir une faiblesse sexuelle qui devenait de plus en plus grave. Lorsque j’en ai fait part à ma mère, elle est allée voir un marabout. Ce dernier lui a dit que c’était un sort qu’on m’avait jeté et que c’était ma première épouse la responsable. Je suis venu lui demander le pourquoi elle avait fait ça, elle m’a répondu qu’elle m’avait prévenu et elle ne renoncerait pas tant que je n’aurais pas divorcé avec la fille que je venais d’épouser. J’ai décidé de céder à son chantage tout en m’étant promis de divorcer d’elle quand je serai guéri. Je ne sais pas comment elle a fait pour découvrir cela, mais elle m’a demandé de jurer sur le Saint Coran que je ne vais pas divorcer d’elle à cause de son acte. Car elle savait ce qui l’attendait. Concernant ma maladie, on a tout fait mais j’étais condamne à vie. Ma maman mes amis, tout le monde a fait l’impossible pour que je puisse retrouver mon érection. Ce n’était plus possible à cause de la jalousie de ma femme. J’ai divorcé de la seconde épouse. Quant à la première, ne pouvant pas supporter les regards accusateurs de notre entourage, elle s’est tout bonnement suicidée »  CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE

 L’auteur  Beye De Base

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge