Journée de concertation sur la culture du blé en Mauritanie

arrondissement Dar El Barka,  06/04/2013  –  Le périmètre pilote de culture expérimentale de blé sur la vallée aux confins du village de Fitcheya (arrondissement de Dar El Barka, Brakna) a abrité vendredi une journée de concertation sur la culture du blé en Mauritanie.

perimetre_rizicole_2009 Cette journée est organisée par le programme de culture de blé relevant du ministère du développement rural en collaboration avec l’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).
Ce périmètre a été choisi pour abriter cette rencontre, la première du genre car il a réalisé une production record en blé oscillant entre 4 et 5 tonnes et demi dans certains endroits.
M. Ahmed Salem Ould El Marrakchi coordinateur du programme de culture du blé a, au cours de la cérémonie d’ouverture, indiqué que l’objectif de cette manifestation est de réunir les acteurs du domaine de la culture du blé au niveau des zones d’irrigation, les techniciens qui accompagnent cette opération, les experts de l’OADA et le staff des vulgarisateurs autour d’une table pour se concerter sur les meilleurs moyens de redynamiser la culture de cette spéculation stratégique largement consommée en Mauritanie.
Le responsable du périmètre M. Mohamed Ould Mohamed Lemine a quant à lui présenté un exposé détaillé sur les différentes phases du projet et les critères scientifiques et techniques mis en avant pour assurer cette rentabilité encourageante de la production.
Et d’appeler ses collègues agriculteurs à suivre le même exemple et à respecter les exigences techniques recommandées par les experts et agents de vulgarisation du ministère.
Quant au Dr. Mohamed Said Hamad, expert de l’OADA, qui accompagne le projet depuis deux ans, il a déclaré à l’AMI que la période de vie de la récolte fluctue entre 110 et 100 jours, ce qui est une période courte pour une aussi bonne rentabilité.
29 spéculations de blé ont été expérimentées l’année écoulée et 18 autres cette année en quatre saisons afin de déterminer quelle est la plus adaptée aux conditions mauritaniennes. A la suite des résultats obtenus, la Mauritanie qui est une terre fertile propice à la culture de cette espèce, que ce soit dans les zone d’irrigué ou de culture sous pluie.
Dr. Welid Zaki Al Yamani, chercheur dans la filière blé et expert de l’OADA en matière d’amélioration de la productivité de la culture du blé, a relevé que 4 types expérimentés en Mauritanie ont enregistré une productivité record ce qui implique que notre pays va pouvoir compter sur lui-même pour s’auto suffire en matière de production de semences suffisantes pour couvrir les besoins des surfaces réservées à la culture de blé sans recourir à l’importation.
Rappelons que l’expérience de la culture moderne du blé en Mauritanie a commencé en 2010 sur une superficie de 1000 hectares.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind