Journée de réflexion sur l’enseignement dans la wilaya du Guidimakha

Journée de réflexion sur l’enseignement dans la wilaya du Guidimakha

A peine installé Directeur régional de l’éducation nationale (DREN) du Guidimakha ,Mahmoudi  Ould Sidi Aly prend son bâton de pèlerin en sillonnant toute la région : d’Est en Ouest du Nord pour s’enquérir des enseignements  dispensés  et constater de visu l’état des salles de classe. Par son dynamisme, son esprit d’initiative et son haut sens de la responsabilité le DREN innove  en  initiant, en ce jour du  Samedi   en date du 28 mars 2015 une  journée mémorable qui restera à jamais gravée dans la mémoire individuelle et collective de tout Guidimakhanké   à laquelle ont pris part  la famille éducative en activité ou à la retraite, les autorités administratives , sécuritaires et la société civile. Cette journée cadre parfaitement avec la volonté du Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz qui a fait de l’année 2015 l’année de l’enseignement.

Guidimakha-Journée de réflexion sur l’enseignement dans la wilayaCelle-ci s’intitule « Journée de réflexion sur l’enseignement dans la Wilaya du Guidimakha ». D’abord, il passe au peigne fin la mission dévolue au Dren à savoir :

      *établir un programme annuel d’actions administratives et pédagogiques budgétisé ;

      *assurer le suivi de la mise en œuvre de la Réforme ;

      *gérer la carte scolaire de la région et rationnaliser le réseau des écoles en prévoyant les créations/ suppressions d’écoles et les regroupements pédagogiques ;

      *préparer et gérer le mouvement des instituteurs, des professeurs et des directeurs d’écoles au niveau régional ;

      *établir les prévisions annuelles en affectant des moyens selon les besoins de chaque école ;

      *planifier, coordonner et organiser les inspections administratives et pédagogiques dans les écoles, les collèges et les lycées ;

      *assurer la notation du personnel ;

      *déterminer les besoins en formation continue ;

      *planifier, coordonner et animer les séances d’animation pédagogique dans les écoles, collèges et lycées ;

      *développer et soutenir les innovations pédagogiques ;

      *assurer le développement des activités socio-éducatives dans les écoles, les collèges et les lycées ;

    Guidimakha-Journée de réflexion sur l’enseignement dans la wilaya du Guidimakha   Ensuite, il a brossé la situation de l’enseignement primaire et celui du secondaire. Quant à l’enseignement primaire ou fondamental, il compte 270 écoles publiques et privées accueillant 47877 élèves dont 23186 filles encadrés par 1113 instituteurs. Il faut noter au passage que malgré ce chiffre relativement élevé le taux de scolarisation des filles reste faible dans cette région agro-sylvo-pastorale. Les causes sont nombreuses et variées : mariages précoces, déperdition scolaire, entre autres.

En ce qui concerne le Secondaire, il renferme 7484 élèves répartis comme suit : 2379 filles et 5105 garçons enseignés par 167 professeurs.

 En outre, portant sa casquette de coordinateur des activités régionales du système éducatif national, le Dren qui a vocation de résoudre les problèmes qui se posent dans les établissements notamment la gestion administrative, pédagogique, matérielle et financière peut solliciter les structures centrales du Ministère de l’éducation nationale et/ ou les autorités territoriales. Enfin, il a procédé à des recommandations destinées à redynamiser le secteur éducation en impliquant davantage les associations des parents d’élèves en scellant des partenariats féconds avec les acteurs locaux pour le développement durable, optimiser le potentiel humain, matériel et financier.

        Guidimakha-Journée de réflexion sur l’enseignement dans la wilaya1 Après son exposé diagnostic de la situation scolaire faisant sans ambages état des hauts et des bas de l’enseignement au Guidimakha  particulièrement c’est tour à tour que les intervenants ont loué et félicité ses prouesses et sa capacité de manager. Et d’ajouter qu’en tant que natif de la région, il a su la servir au lieu de se servir contrairement à bon nombre de responsables locaux qui n’ont cure du bien-être des populations.

         En tout état de cause, tout le monde est unanime sur la nécessité de redorer le blason d’un secteur longtemps éprouvé caractérisé par l’amateurisme, la médiocrité et l’insouciance et le laxisme.

 Alassane Mamadou SY

 

 

 

 

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge