Journée de sensibilisation des députés sur le rapport national de l’EPU

EPULes travaux d’une journée de sensibilisation des députés sur le rapport national de l’examen périodique universel (EPU), qui sera présenté par notre pays devant le conseil des droits de l’homme en novembre prochain, organisés au profit des députés de l’Assemblée nationale ont été ouverts jeudi au siège de cette chambre parlementaire.
Les participants à cette journée, organisée par le groupe parlementaire des droits de l’homme et des libertés publiques, suivront plusieurs exposés se rapportant au mécanisme de présentation de l’EPU, qui porte sur l’examen de la situation des droits de l’homme dans tous les Etats membres des Nations Unies de manière exhaustive tous les cinq ans.
Les participants suivront également des exposés sur l’EPU présentés par la Mauritanie en 2010 devant le conseil des droits de l’homme en plus d’un autre axé sur l’EPU, actuellement en cours d’élaboration.
Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, M. Lemrabott Ould Benahi, a indiqué à cette occasion que la participation des parlementaires à la discussion de cet important projet, constitue un tournant décisif des actions des pouvoirs exécutif et législatif, permettant de renforcer les efforts nationaux visant la promotion des droits de l’homme et des libertés publiques dans le cadre d’une approche nationale globale rassemblant tous les efforts.
La commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, Mme Aichetou Mint M’Haiham, a présenté, dans son intervention, un exposé sur l’EPU qui sera étalé par la Mauritanie devant le conseil des droits de l’homme, soulignant qu’il a été formulé par la commission technique en collaboration avec les organisations nationales des droits de l’homme avec l’appui du bureau du Haut-commissariat aux droits de l’homme.
Elle a indiqué également que cette journée de sensibilisation constitue une opportunité d’échanges des points de vue des représentants du peuple sur toutes les questions relatives à la promotion et à la défense des droits de l’homme.
La commissaire s’est engagée aussi à tenir compte des observations et des avis des députés dans l’élaboration du rapport final de l’EPU qui sera présenté devant le conseil des droits de l’homme à Genève en novembre prochain.
Le Président du groupe parlementaire des droits de l’homme et des libertés publiques, M. Sidi Mohamed Ould Bouna dit El Moudir a qualifié cette journée d’occasion pour recueillir les avis des parlementaires sur ce rapport avant sa finalisation, pour tirer profit de leurs opinions et de leurs observations.
Le Représentant du bureau du Haut-commissariat aux droits de l’homme, M. Ekkehard Strauss a félicité, dans son intervention, le gouvernement mauritanien pour sa décision de transmettre le projet du rapport de l’EPU au parlement pour discussion, soulignant l’importance de la contribution des députés à ce processus.
« Le bureau a noté avec intérêt la création d’un groupe de travail parlementaire sur les droits de l’homme au sein de l’Assemblée nationale ainsi que celle du réseau des femmes parlementaires pour la promotion des droits de l’homme » a-t-il dit, précisant que ces comités et leurs membres pourront jouer un rôle important en termes d’identification et d’échanges sur des problématiques importantes liées aux droits de l’homme.
La cérémonie de lancement des travaux de cette journée de sensibilisation sur le rapport de l’EPU s’est déroulée en présence du conseiller du Premier ministre chargé des droits de l’homme.

Source: Ami

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge