Journée de sensibilisation sur les instruments internationaux des droits de l’homme

Droits de l'hommeLa commission nationale des droits de l’homme a organisé jeudi matin à Nouakchott une journée de sensibilisation sur les mécanismes nationaux et les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme, au profit du groupe parlementaire des droits humains et des libertés publiques, avec la collaboration de l’agence espagnole de coopération internationale pour le développement.
Au cours de cette journée, les participants vont discuter plusieurs thèmes portant, entre autres sur les conventions internationales portant sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciales, les droits des enfants, des personnes handicapés.
Ils auront aussi à débattre des protocoles facultatifs relatifs aux droits économiques, sociaux et culturels ainsi que la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et celle contre la torture et autres peines cruelles, inhumaines ou dégradantes
Dans son mot d’ouverture des travaux, le secrétaire général de la commission nationale des droits de l’homme, M. Déthié Mamadou Sall a mis l’accent sur le rôle des parlementaires dans la révision des lois afin qu’elles répondent aux normes internationales dans le domaine des droits de l’homme.
Il a, par la suite, remercié les institutions qui ont contribué à l’organisation de cette rencontre particulièrement la coopération espagnole avant d’inviter les participants à contribuer, à travers leurs interventions, à l’enrichement des discussions afin d’atteindre les objectifs de la rencontre.
De sont coté, le président du groupe parlementaire mauritanien, M. Sidi Mohamed Ould Bouna a indiqué que cette manifestation intervient quelques jours avant l’éxamen périodique universel des droits de l’homme tout comme elle accompagne la création de ce groupe au moment où les droits de l’homme occupent une place de premier plan dans l’action du gouvernement.
Pour sa part, l’ambassadeur d’Espagne a souligné la volonté de son pays de poursuivre et de renforcer la coopération avec le gouvernement mauritanien dans les domaines des droits de l’homme, de la démocratie et la bonne gouvernance.
A son tour, le représentant du bureau du Haut Commissariat des Nations Unies à cette journée a exprimé sa satisfaction pour les efforts déployés par la Mauritanie dans le domaine des droits de l’homme avant de souligner l’importance de l’approbation, tout dernièrement par le gouvernement, du projet de loi pénalisant l’esclavage et créant une structure spécialisée de lutte contre ses séquelles.
La cérémonie s’est déroulée en présence de parlementaires et de personnes intéréssées par les droits de l’homme.

Source: Ami

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge