Journée internationale d’abolition de l’esclavage : Communiqué de la CNDH

CNDH - logo

 A l’occasion de la journée internationale pour l’abolition de l’esclavage qui commémore l’adoption par les Nations Unies de la Convention pour la répression et l’abolition de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui du 2 décembre 1949, la Commission Nationale des droits de l’Homme se félicite des efforts entrepris par les pouvoirs publics dans la lutte contre les séquelles des pratiques esclavagistes.

C’est ainsi que la pratique de l’esclavage a été érigée en crime contre l’humanité dans la Constitution et une feuille de route a été adoptée par le gouvernement mauritanien, concrétisant cette volonté politique irréversible et irrévocable.

La décision des pouvoirs publics, de mettre en place une juridiction spéciale avec pour unique mission le traitement des cas d’esclavage sonne comme un fort signal traduisant sans ambages la volonté des pouvoirs publics de lutter contre l’esclavage.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme recommande à tous les acteurs de renforcer la sensibilisation contre toutes les formes de servitude afin d’arriver à son éradication et la mise en œuvre des programmes de communication autour de l’illégalité et de l’illégitimité de l’esclavage , en impliquant les autorités, les élus et la Société civile.

La CNDH invite les parties prenantes au processus d’éradication des séquelles de l’esclavage et pratiques associées, à mettre en œuvre une approche fondée sur les droits de l’Homme dans toute conception et exécution des programmes de développement et de mieux contribuer à la cohésion sociale et au renforcement de l’Unité nationale, dans un cadre apaisé de dialogue constructif pour une cause commune.

Nouakchott, le 2 décembre 2014

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge