Journée Internationale de la Femme Africaine 2016 : « Le nombre de femmes au poste de responsabilité reste faible à tous les niveaux » selon Aissata Kane

Aissata KaneRimweb: Chaque 31 juillet est célébrée la Journée Internationale de la Femme Africaine, une occasion pour nous d’aller à la rencontre d’une des pionnières de cette organisation en la personne de Aissata Kane, 1er femme ministre de la Mauritanie à la date du 22 Août 1975 .Elle fut membre fondatrice de La Conférence des Femmes africaines (CFA) dont le siège actuel se trouve en Afrique du Sud. Une organisation qui a œuvré pour l’instauration de cette journée.
Malgré l’avancée du leadership féminin en Afrique, Aissata Kane, une des doyennes de la cause féminine en Mauritanie a estimé lors d’un entretien au micro de Rimweb, que : « Le nombre de femmes au poste de responsabilité reste faible à tous les niveaux ». Une façon sans doute pour cette militante de faire savoir que le combat au nom du slogan «  compétence égale, salaire égale » entre autre se poursuit sous l’impulsion notamment de La Conférence des Femmes africaines (CFA).  Pour ce faire, Aissata K. Aissata Kane, présidente de l’Association Internationale des Femmes Francophones, par ailleurs co présidente d’honneur de l’Association Mauritanienne pour la Francophonie(AMF) recommande la célébration du 31 juillet avec le même engouement que le 8 mars en ces termes « il faut que les femmes recommencent à fêter cette date ».
A retenir
Cette journée dont l’idée a émergé sous l’impulsion de la sage femme et députée Hawa Keita du Mali est aussi appelée la panafricaine ou JIFA (Journée Internationale de la Femme Africaine). A l’époque cette initiative mettait en exergue le leadership de la femme au premier plan.
Au nom de cette ambition, des femmes leaders du Continent africain se sont réunies  au Tanganika actuelle (Tanzanie) pour lancer la première organisation de femmes du Continent à savoir : La Conférence des Femmes africaines (CFA).
 Cette journée a été promulguée officiellement par l’ONU et l’OUA le 31 juillet 1962. Mais s’il faut retenir que le 31 juillet a été consacrée « Journée de la femme africaine », lors du premier Congrès de l’Organisation panafricaine des femmes (PAWO) qui s’est déroulé à Dakar dans la capitale sénégalaise le 31 juillet 1974.
Awa Seydou Traoré
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge