Journée Mondiale du Réfugié : Discours de la Réprésentante de l’UNHCR Mauritanie

HCR-Journee de refugiers
Monsieur le Chargé de mission, Madame le Maire, chers collègues et partenaires, mesdames et messieurs. Le 20 juin est une journée internationale de solidarité et de partage qui rend hommage aux réfugiés du monde entier. Elle nous interpelle sur le sort de 45 millions de réfugiés et de personnes déplacées internes qui ont été obligés de quitter leur pays pour fuir la guerre ou la persécution, en laissant derrière eux familles et amis pour trouver asile et sauver leur vie.

Leur nombre ne cesse d’augmenter et nous avons atteints en 2013 le plus haut niveau en près de 20 ans. Il s’agit là de chiffres véritablement alarmants qui donnent seulement un aperçu de cette immense tragédie humaine et témoignent des difficultés que rencontre la communauté internationale pour prévenir les conflits et promouvoir à temps des solutions adaptées.

En ce 20 juin, nous sommes réunis pour marquer ensemble la Journée Mondiale du Réfugié qui en 2013 est placé sous le thème :

« Une famille réfugiée déchirée par la guerre, c’est déjà trop»

Ce message a pour but de rappeler au monde que derrière les statistiques, les victimes de la guerre sont des mères, des pères, des fils et des filles. Des dizaines de milliers de familles – qui ont tout laissé derrière mais ne doivent pas être privés d’espoir.

L’espoir de vivre dans la sécurité et la dignité, l’espoir de reconstruire leur vie et peut être un jour de rentrer au pays.

C’est pour leur venir en aide et sauvegarder cet espoir, qu’il y a plus de 60 ans, les pays membres des Nations Unies ont adopté la Convention de 1951 relatives au statut des réfugiés. La même année, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a été créé pour venir en aide aux réfugiés européens déplacés durant la Seconde Guerre Mondiale.

Depuis lors, l’UNHCR dirige et coordonne l’action humanitaire internationale visant à protéger les personnes placées sous son mandat et à apporter des solutions durables aux réfugiés du monde entier. Cette agence a pour objectif de sauvegarder les droits et le bien-être des réfugiés. A cette fin, l’UNHCR s’efforce de garantir a toute personne victime de persécution le droit de chercher asile et de trouver refuge dans un autre pays, en attendant une solution durable, a savoir : le rapatriement, l’intégration locale ou la réinstallation.

La Mauritanie est un pays qui a ratifié la Convention de 1951 relative aux réfugiés et son Protocole de 1967, ainsi que la Convention de l’Organisation de l’Union Africaine de 1969 régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique.

En matière de protection des réfugiés, la Mauritanie travaille en étroite collaboration avec l’UNHCR à la création d’un système national d’asile conforme aux standards internationaux.

En 2005, la Mauritanie a intégré ces standards internationaux dans sa législation nationale avec l’adoption du Décret No. 2005/022 fixant les modalités d’application de la Convention de 1951. Le Décret précise les conditions d’acquisition et de perte du statut de réfugié, ainsi que les droits et les obligations des réfugiés, tels que le principe de non refoulement, l’accès à la santé, à l’éducation et aux services de base.

Depuis 2010, les autorités mauritaniennes et l’UNHCR travaillent à l’élaboration d’une stratégie nationale d’asile. Dans ce cadre un projet de loi nationale d’asile a été élaboré en 2011 et nous espérons qu’il sera prochainement adopté.

Depuis le début des affrontements au nord Mali, en janvier 2012, la Mauritanie accueille sur son sol des réfugiés maliens. En réponse à cet afflux, les autorités mauritaniennes et l’UNHCR ont ouvert un camp de réfugiés dans la localité de Mbera, au sein duquel sont installés plus de 74 000 réfugiés maliens. Sur place, les réfugiés maliens bénéficient d’un environnement de protection favorable, de l’accès aux services de base et à l’assistance fournie par les autorités mauritaniennes et l’UNHCR et les organisations humanitaires.

En parallèle, l’UNHCR traite les requêtes de près de 1 000 demandeurs d’asile et apporte protection et assistance à 500 réfugiés urbains installés dans les localités de Nouakchott et de Nouadhibou. Dans ce cadre, l’UNHCR accorde une attention particulière aux personnes besoins spécifiques, en particulier les enfants, les femmes chef de ménage, les personnes âgées et les personnes malades et handicapées. Pour leur venir en aide, l’UNHCR leur apporte une assistance qui contribue à couvrir leurs besoins de base dans les domaines du logement, de la santé et de l’éducation.

L’UNHCR travaille également à la promotion de leur l’autosuffisance des réfugiés à travers la mise en œuvre de projets générateurs de revenus et œuvre à la recherche de solutions durables.

En Mauritanie, les activités de l’UNHCR sont mises en œuvre avec le soutien du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, des bailleurs de fonds tels que l’Union Européenne, des ONG partenaires notamment l’ALPD et des réfugiés. Nous profitons de cette occasion pour les remercier de leur soutien et de leur engagement humanitaire en faveur des réfugiés.

En ce 20 juin, soyons solidaires, unissons nos efforts pour soutenir les réfugiés.

Je vous remercie d’être présents parmi nous aujourd’hui pour marquer l’importance de la journée mondiale du réfugié.

(Fin)

Source : UNHCR Mauritanie

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge