Jusqu’à quand va t on accepter que notre pays demeure dans la situation actuelle…..

 Jusqu’à quand va t on accepter que notre pays demeure dans la situation actuelle où il végète depuis que nos militaires ont décidé de se convertir en hommes politiques et nos zwayas de consacrer tout leur temps à cette vie, rompant ainsi avec les nobles pratiques de leurs ancêtres, malgré les apparents efforts infructueux de nos soit disant opposants ?


IRA-Yacoub Mohamed KhataryTant que nous serons dirigés par ceux qui ne sont pas habilités à le faire ; à savoir les militaire et les mécontents du temps de la première république : sans laquelle notre pays aurait eu peu de chance de se mettre sur les rails ; nous demeurerons à cheval entre un état en voie de modernité et un conclave de tribus et de communautés voulant les unes conserver des privilèges traditionnels révolus par le temps et guère acceptés par les opprimés qui paraissent malgré l’ignorance, la pauvreté et la détermination de leurs maîtres traditionnels à les maintenir dans leur situation initiale.
Tout commença ce dix juillet 1978 lorsque l’instinct maraboutique l’emporta sur le militaire et l’intérêt personnel sur le national. Ce jour là tous les ressortissants des mahadras : jusque là jugés inaptes à servir dans des institutions modernes, n’ayant rien à voir avec leur formation purement religieuse ayant pour but de mener son détenteur, droit au paradis par la négligence totale de tout ce qui se rapporte de prés ou de loin à la vie dans ce bas monde. Ils n’étaient pas seules à attendre ce jour de malheur, les nationalistes arabes :Bathistes, Nasseristes, et autre jusque là indexés comme étant chauvinistes étroits par une jeunesse formés dans des écoles modernes au vrai sens du mot, et donc privés assises populaires bien que eux aussi soient pour la plus part issus du milieu maraboutique et zawi ce qui les habilite à comprendre le discours des nationaliste arabes, en plus de leur manque d’ouverture sur le monde moderne. Se seront là les deux composantes qui serviront désormais le régime militaire qui n’avait d’autres ambitions que d’arrêter la guerre et de se retirer d’une bonne partie de notre territoire national laissant nos citoyens qui y vivent à la merci d’une monarchie marocaine sous laquelle ils n’ont jamais cautionné ; pour rester dans les salons et se faire une richesse facile sur le dos de leur pauvres populations fraîchement sorties de l’enfermement sur elle-même du fait de son isolement du reste du monde .
Maintenant pour sortir de la situation actuelle, ce qui est difficile, car les maîtres du moment nostalgiques de l‘époque d’avant la colonisation, où ils avaient des esclaves et où ils agissaient en maîtres absolus : ignorant la communauté internationales et ses exigences, maintenant qu’ils sont remis sur la selle après la victoire sur eux des Beni-hassans avec les quelles ils ne voulaient pas partager les maigres richesses du moment. Maintenant qu’ils sont bien installés dans un état aux frontières reconnues internationalement et où ils peuvent occuper des postes confortables avec la seule formation déjà évoquée surtout que ce ne sont pas eux les vrais responsables : la responsabilité revenant aux militaires qui sont à l’origine de la situation et seules interlocuteurs de la communauté internationale qui sachant leur situation contestable sur tout les plans traite toujours avec en supérieur et à donc son profit endettant notre pays et s’enrichissant sur nos dos.
Quant à l’opposition dite démocratique dont la plus part des leaders sont issus de cette communauté de marabouts et zwayas et qui a existée depuis toujours, semble surtout légaliser le régime en place, depuis l’avènement des militaires ; régime qui a favorisé sur tous les plans, leur communauté ; faveurs dont eux même seraient incapables de lui donnée, étant impossible dans un état de droit moderne, où d’autre communautés existes. Si au moins cette opposition démocratique, s’était comme les nationalistes arabes, rapproché du pouvoir, elle aurait pu faire passer ses programmes politiques ; ce qui aurait pu être moins grave pour le pays, au lieu que se soient les autres qui avaient obtenu : une arabisation mal étudiée où le ressortissant de Mahadra élevé en plein désert et dans l’ignorance totale de ce qui se passe dans le monde moderne et même dans son propre pays, avait son compte, tout comme ils avaient pu pour un certain temps réussi l’expulsion des négro africains de ce qu’ils pensent être un pays arabe. Quand est ce notre ATT ou LENINE ou MAO sera là pour nous tirer de l’impasse où nous nous trouvons?

Yacoub Mohamed Khatary

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge