Justice : Affaire Cheikh Yérim Seck : il n’y aura pas de réflexe corporatiste

C’est une affaire de viol comme toute autre, la particularité c’est juste la notoriété et le fait que le prévenu soit journaliste et le fait que la victime soit la fille d’un magistrat, explique le président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums). Il n’y aura pas de traitement particulier de cette affaire soutient Abdoul Aziz Seck.

Pour preuve il avance par exemple que « le jour de l’audience le juge qui a présidé les flagrants délits est un juge de la dernière promotion du centre de formation judicaire (CFJ), pour dire on ne cherche pas qui est le prévenu, un juge qui n’a même pas fait six mois de service l’essentiel c’est sa compétence ».

Le juge va juste entendre la victime, le prévenu, les témoins et se faire une conviction, si Monsieur Seck est coupable il sera puni au cas contraire il sera relaxé, dit le président de l’Ums qui était ce dimanche dans le grand jury de la Rfm.

 

Source: Seneweb


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge