Justice : Procès de Ould Dadde,

L’ex-commissaire aux droits de l’homme, Mohamed Lemine Ould Dadde est accusé de détournement de fonds publics lors de l’exercice de ses fonctions de 2008 à 2010, pour un montant 271 millions d’ouguyas, soit environ 700 000 euros. Cette première journée a été consacrée à son audition. Ould Dadde nie catégoriquement tout détournement. Il s’attelle à justifier chaque dépense, soulignant que son rang de Ministre lui donnait la prérogative de prendre des décisions, notamment dans des situations d’urgence. Faire un appel d’offre pour la fourniture de tentes pour les victimes des inondations de 2009 par exemple, aurait retardé l’aide de plusieurs semaines, explique-t-il. Dans la salle comble, plusieurs représentants d’ONG des droits de l’homme. Sans se prononcer sur le fond du dossier, ils rappellent que le délai de détention légal d’Ould Dadde a expiré en septembre 2011. Le juge suspend la séance à 16h. Elle reprendra dimanche 3 juin avec les plaidoiries du parquet et de la défense.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind