KAEDI : le ras-le bol des jeunes élus suite à la mauvaise gestion de leur commune

KAEDICes derniers temps, c’est la protestation des jeunes conseillers de la municipalité de Kaédi, la capitale régionale de Gorgol .Et pour cause  la mauvaise gestion de la municipalité.
 D’abord , les employés de la mairie  réclament quotidiennement  leurs arriérés de six (6) mois de salaires  d’une part ,et d’autre part  des ordures ménagères  qui envahissent de toute part la  troisième ville  Mauritanienne, après Nouakchott  et Nouadhibou ,par sa densité.
 Il suffit  pour s’en apercevoir d’empreinte l’artère qui mène  au cimetière passant par la gare routière  le manque d’assainissement et de dépôts réglementés par la commune pour accueillir les ordures ménagères en sont les vecteurs causaux.
   La surprise est que il n’ya  seulement deux mois la commission financière dirigée par sa vice- présidente  a procédé aux cessions de la benne, d’un  tracteur et plusieurs autres engins pouvant servir à l’assainissement de  la commune de Kaédi. Une cession faite sans préavis au préalable.
 Encore ; il s’est produit une terrible bagarre au niveau de la plaine de Gattaga en face  du périmètre maraicher Gadiaba I  En effet des femmes soninkés de la localité  se sont opposées  à l’occupation de  l’allée  conduisant  au  jardin qu’elles exploitent par. un nouveau  propriétaire d’un titre foncier qui voulait lui mine de rien les spoliées
 De  sources concordantes, plusieurs personnes ont  bénéficié de ces lots moyennant une petite somme. Des douches publiques situées dans la même zone dont   les recettes étaient destinées à la commune ont été également cédées à des personnes tierces
 Inquiètes, ces femmes et avec l’autorisation de leur guide religieux Cheikh Bassylla baba Diakité  ont dépêché une délégation de Onze personnes  pour essuyer leurs larmes mais la réponse fut amère. Le premier responsable de la commune en l’occurrence  Mr Sow Moussa Demba crée la surprise en soutenant  qu’il n’est pas  tenu voire obliger  de leur annoncer l’attribution en tant que maire.
 Le premier magistrat de la commune ignore les  procédures d’obtention de titre foncier en zone rurale et des titres fonciers mère au nom de l’état à Nouakchott et dans les régions fluviales (Traza ,Gorgol ,Brakna et Guidimakha ) c’ est une chose grave car il est écrit qu’aucune  procédure d’obtention d’un titre foncier ne peut être engager si les deux conditions juridiques et administratives ne sont pas réalisées entre autres de : de la publicité effectuée sous la diligence du Hakem par voie de radiodiffusion ,affichage et cela après 60jours ,s’il n’ya pas eu une double attribution ou une contestation .
Si au moins  cette mesure a été prise ,on aurait pu éviter le drame, mais le mal est déjà fait, le super maire n’a plus son aura tel est le propos de l’une des personnes déléguées .
A l’heure  actuelle, les choses évoluent mais pas comme cela a été prévu dans les procédures c’est pourquoi, les sages femmes qui ne vivent que de  ce périmètre demandent aux autorités compétentes de leurs porters secours pour mettre la lumière sur cette affaire qui a failli leur couter la vie.
                                                                                          
                                                                                     Signé  cheikhna fodie Dalla
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge