Kane Hamidou Baba « le 23 novembre, une journée de deuil pour la démocratie »

Ouleyma-Imam-dialogueRIMWEB © Le Mouvement pour la Refondation (MPR)  ayant boycotté les élections législatives & municipales a tenu un meeting suivi d’une marche ce dimanche 17 novembre entre de la Nouvelle maison des jeunes à l’Assemblée nationale.

L’objectif de cette  mobilisation,  dont ont pris part des partis et mouvements (FLAM, Ira Mauritanie, RAG, Covire, Touche Pas ma Nationalité, Arc –en ciel …) vise la promotion de la feuille de route  proposé par Kane Hamidou Baba Président du Mouvement pour la refondation (MPR).

Le leader de ce parti qui qualifie cette sortie de « front soutien » a ainsi exprimé son refus de prendre part aux échéances du 23 novembre prochain en ces termes devant ces nombreux militants: « Nous disons 3 fois non à des élections non transparentes non crédibles et non consensuelles ». Suite à ce constat, le président du MPR invite ses partisans à « faire du 23 novembre une journée ville morte » plaidant ainsi pour une élection inclusive en un mot « faire une élection avec toute la classe politique » précise t-il.

Echos des militants du MPR

Parmi les militants de ce meeting de sensibilisation on comptait beaucoup de jeunes  dont Ousmane Sow. A propos de la crispation politique en cours, pour lui la meilleure option c’était le boycott car « toutes les conditions n’étaient pas réunies pour garantir la transparence des élections » déclare t-il. Cet étudiant  en Master à l’UCAD (Université Cheikh Anta Diop) a estimé que « c’est le parti au pouvoir qui a refusé le dialogue » évoquant avec ferveur la pertinence de la feuille de route proposée par le président de son parti.

Un point de vue partagée par Idriss Diallo qui juge que la campagne électorale en cours se passe dans « une situation morose ». Par la suite il revient sur l’importance de la feuille de route proposée par Kane Hamidou Baba.  

Un texte qui propose  5 points majeurs je cite : Renforcement des structures d’enrôlement à travers le pays et à l’étranger, la Gratuité de la carte d’identité et décentralisation de sa délivrance, Mise en place d’une CENI représentative de toutes les sensibilités, Mise en place d’un observatoire national des élections, Mise en place d’une commission d’enquête parlementaire paritaire (Majorité-Opposition) sur l’Enrôlement et le Ravel.

 

Awa Seydou

RIMWEB

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge