Kawtal – Déclaration sur la libération de Djiby SOW

Djibi SowLes autorités judiciaires mauritaniennes ont ordonné, vendredi, le 26 juin 2015, l’élargissement, sous le régime de la liberté provisoire, de M. Djibi Sow, président de l’association Kawtal ngam yellitaare.
L’intéressé était détenu depuis janvier dernier dans le cadre du dossier de la caravane de novembre 2014 contre les expropriations foncières et l’esclavage foncier dans la rive mauritanienne de la Vallée du fleuve Sénégal, soumise à un vil régime de ségrégation raciale caractérisé, entre autres, par une spoliation systématique des terres et un état d’exception étouffant couvant l’esclavage, la discrimination raciale et la rapine.
Cette libération, faisant suite à une requête de la défense, serait justifiée par l’état de santé grave du détenu élargi. Néanmoins, Kawtal ngam yellitaare, réitère son adhésion et sa souscription pleine et entière à la ligne de défense initialement adoptée conjointement avec les autres amis et frères combattants de la liberté et des droits de l’homme, le président Biram Ould Dah Ould Abeid et son adjoint, Brahim Ould Bilal, toujours arbitrairement séquestrés à Aleg et dont Kawtal exige la libération immédiate et sans condition.
Kawtal ngam yellitaare remercie le collectif des avocats qui s’est mobilisé pour la cause des détenus, et singulièrement maître Fatimata Mbaye Présidente de l’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme qui a mis toutes ses compétences et ses moyens au service de la libération de Djiby SOW, remercie l’ensemble des organisations nationales et internationales, les institutions et représentations diplomatiques occidentales, notamment le bureau du Haut commissariat des droits de l’homme des Nations Unies et l’ambassade des Etats Unis d’Amérique, ainsi que la presse indépendante nationale, pour l’élan de solidarité et le soutien inestimables.
Kawtal tient aussi à rendre hommage aux militants, sympathisants et amis de l’association, aussi bien à l’intérieur qu’au sein de la diaspora mauritanienne à l’étranger. N’eût été la mobilisation de tous, le président Djibi Sow n’aurait pu recouvrir cette liberté tronquée, mais liberté quand même !
Enfin Kawtal réitère son appel aux autorités mauritaniennes à lever le blocus et le système de colonies que vivent les populations noires de la Vallée, à mettre en place les mécanismes nécessaires pour une saine gestion des affaires locales sur la base du respect des spécificités culturelles, ethniques et politiques de la zone ; ce qui passe par le déploiement correct d’une administration civile, sécuritaire et militaire républicaines, reflétant la diversité du peuple mauritanien.
Tout comme elle exige l’application stricte des lois, dans toute leur neutralité et leur impartialité, de manière égale et sans discrimination entre citoyens et communautés.
Kawtal réaffirme son attachement et sa détermination à poursuivre son combat pacifique jusqu’à la réalisation de ces objectifs, seuls viables et garants d’une Mauritanie unitaire, stable et démocratique.

L a Commission communication

Source : Kawtal
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge