Khadija : Elle a commencé ses écarts à l’école et a fini dans les milieux de la prostitution

Khadija, une fille à l’âge des roses, enfant unique de sa famille, élève au lycée de Jeunes filles. Son père de condition moyenne dispose d’une maison de trois pièces et vend les ustensiles de maison au marché de la capitale. Sa mère, elle, souffre de problèmes cardiaques qu’elle traite dans le Centre National de Cardiologie. Elle prend un médicament à vie et sa rupture peut constituer pour elle une menace de mort.

Pour que la fille poursuive ses études, sa mère a tout fait pour convaincre son père qui a plutôt un penchant pour les études

 coraniques. Il a voulu qu’elle n’aille pas à l’école moderne pour ne pas prendre le risque de mauvaises fréquentations, surtout que sa mère a besoin d’elle à ses côtés à la maison. Mais il a fini par se soumettre à la volonté de sa femme, de crainte de provoquer chez elle une crise cardiaque. La fille a pu ainsi poursuivre ses études. Et elle finit par faire la connaissance de filles issues de milieux aisés, qu’il lui arrive d’accompagner chez elles et là où les mènent leurs pas dans des sorties avec leurs amis. Elle finit par avoir une relation avec l’un des jeunes et à abandonner études et école. Elle passe désormais le plus clair de son temps avec ses amies, dans les appartements de Tevragh-Zeina.

Un jour, alors qu’elle était avec ses amies et les amis de celles-ci, elle se rend compte qu’elle a bu des choses qu’elle ne connait pas parmi les boissons ordinaires. Elle sent la terre tourner, se met à vomir et à perdre connaissance. Des jours plus tard, elle se rend compte qu’elle avait envie de boire « la même boisson » ; elle le demanda alors à son ami qui, sans hésiter, le lui fournit. Elle se transforme rapidement en alcoolique puis se met à consommer de l’opium et toutes sortes de drogue interdites. Puis, elle cessa de rendre visite  à sa famille, ce qui provoqua la colère de son père qui partit à sa recherche, la ramena à la maison et la séquestra dans une pièce. La santé de sa maman ne cessa de se détériorer, à tel point que le père décida de l’amener à l’hôpital. La fille saisit cette occasion pour fuir la maison familiale et retrouver sa vie de dépravée. Mais elle ne retrouva que son ami, ses copines ont décidé de s’éloigner d’elle pour qu’elle ne ternisse pas leur image. Son ami passa deux jours avec elle dans un appartement avant de partir la laissant seule. Quand elle se réveilla après une longue beuverie, le gestionnaire de l’appart lui demande de payer les jours qu’elle a passé dans les lieux. Elle s’excusa de ne pas avoir le montant demandé. Alors, on la conduit à la police qui l’arrêta aussitôt pour insolvabilité et alcoolisme. Son père appris la nouvelle, fait intervenir une connaissance pour la libérer après avoir payer les propriétaires de l’appartement. Elle revient à la maison qu’elle trouve vide de sa mère morte suite à une crise cardiaque. Elle pleura à chaudes larmes, ce qui n’empêcha pas son père de l’enfermer à double tour dans une pièce et de laisser son travail entre les mains d’autres hommes pour se consacrer uniquement à sa surveillance. Quelque temps après, la jeune fille s’en quelque chose bouge dans son ventre,  sent des troubles étranges et perd connaissance. Transportée par son père à l’hôpital, le médecin découvre qu’elle est enceinte de quatre mois. Le père tombe en syncope quand il apprend la nouvelle. Le médecin se rend compte que sa tension artérielle est très élevée et qu’il est déjà plongé dans un coma dont il ne sortira pas.

La fille restée seule après la disparition de sa mère et de son père, se résigne à sortir à la recherche de l’inconnu, passant d’un appartement à un autre et finit devant la porte d’un proxénète après avoir perdu tout espoir d’une vie honnête.

Source : Elhouriya


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind