Kinross-Tasiast : Sale temps pour les Mauritaniens

RaittMarshallKinross-Tasiast a limogé au cours de la semaine dernière cinq employés mauritaniens,  délégués des travailleurs. L’acte de licenciement a bénéficié de la bénédiction  formelle et officielle du ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna , qui a donné, à travers sa signature, le mercredi 02 décembre 2015, son avis favorable à la décision de la société aurifère. L’onction officielle de cette mesure est intervenue, étrangement, à quelques jours de la déclaration faite, par Mohamed Ould Abdel Aziz, en réponse à une question relative à un article publié récemment dans le quotidien français le Monde, évoquant une opération de corruption dans laquelle seraient impliqués et la société canadienne et l’exécutif mauritanien. Mohamed Ould Abdel Aziz allait dire en substance qu’il n’a jamais rencontré aucun responsable de la société. Et qu’il a même donné instruction au gouvernement de suspendre toute relation avec la société torontoise tant qu’elle n’éclaircisse pas sa situation.  »Une instruction, qui ne connaîtra pas de suite. Pas en tout cas, au niveau du ministère de la fonction publique et du travail mauritanien, s’insurge un employé de la société, contacté par notre média. ».
 » Le tort de ces cinq délégués est tout simplement qu’ils étaient les seuls à refuser de donner aval à la dernière opération de  licenciement en masse des travailleurs mauritaniens », révèle un cadre de la société. Il faut dire que la situation des travailleurs mauritaniens au sein de cette société va de mal en pis. Pourtant, Tasiast devrait présenter au gouvernement mauritanien, depuis quelque années déjà,  un plan de mauritanisation du personnel. Un plan que les dirigeants de la société s’obstinent à reporter aux calendes grecques au mépris et du gouvernement et du peuple mauritaniens.
Il faut dire que depuis l’arrivée, en juillet dernier, de Raitt Marshall, d’abord, en tant qu’intérimaire du Vice-président général Manager – directeur de la mine- puis titularisé, le 28 octobre dernier, les choses ont véritablement commencé à se dégrader pour les travailleurs mauritaniens. Raitt Marshall débarquait de la direction d’une société contractante avec Tasiast. Il était l’ex  patron de la société, PIP, ( Partners In Performance), recrutée par Kinross pour l’aider dans la réduction des coûts avec un contrat de l’ordre de quinze millions de dollars. D’un statut de ce qui s’apparente un peu à un auditeur externe de Tasiast, il atterrit mystérieusement à la direction de celle-ci. Les travailleurs mauritaniens se plaignent un peu trop de ce Marshall et ne se réservent pas de l’accuser de ses penchants pour les expatriés et, à l’inverse, son mépris manifeste pour les mauritaniens. Cet ancien directeur générale  de Mozal, une fonderie, en Afrique du Sud, n’était, lance un cadre de Tasiast, certes pas un Nelson Mandela. En Mauritanie, il serait même, surenchérit-il, l’anti-Mandela, en tout cas avec les travailleurs mauritaniens à peaux quelque peu basanées.
Sa générosité envers les expatriés n’échappe à personne dans la mine. Il recrute au sein d’un copinage bien trié, d’un expatrié Serbe du nom de Milosevic, pour un salaire mensuel de l’ordre de 45 mille dollars en plus de bien d’autres privilèges, à lui et à d’autres. La semaine dernière Raitt Marshall a presque poussé à la porte un cadre mauritanien, qui était directeur à la mine, service mobile maintenance. Le pauvre mauritanien s’est vu coiffer par un expatrié du nom de Bruce Magee. Et le misérable autochtone devrait se contenter au rabais d’un poste de superviseur.
 »Marshall semble être bien décidé à poursuivre son plan de mise à la touche des mauritaniens », lâche un cadre mauritanien de la mine.  »Rien ne saurait l’en dissuader, dès lors qu’il peut compter sur la bénédiction de la plus haute autorité publique en charge du travail et de l’emploi, qui, elle ne se veut pas vraiment protectrice de ses propres compatriotes », conclut un autre mauritanien.

Source: Essahraa

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge