La banque mondiale met en garde contre le recul des économies des pays au sud du Sahara

sud23Le groupe de la banque mondiale a annoncé lundi que l’activité économique dans les pays africains au sud du Sahara a connu en 2015 un recul sensible consécutif à la baisse des prix des matières premières.
Le taux de croissance du produit intérieur brut est resté à 3% seulement au lieu de 4,5% en 2014, taux le plus faible depuis 2009.
Les projections du groupe pour 2016 sont de 3,3%, un taux bien en dessous de celui de la période allant de 2003 à 2008 qui a été de 6,8%.
La banque mondiale est plus optimiste pour les deux années à venir, 2017 et 2018, au cours desquelles ce taux sera de l’ordre de 4,5%.
Selon le rapport de la banque, d’autres facteurs ont contribué à la baisse de cette croissance.
Il y a d’abord le marasme économique mondial, notamment au niveau des marchés naissants, les déficits dans le domaine de l’électricité, la sécheresse, l’instabilité politique, et les menaces sécuritaires, des phénomènes qui ont considérablement accentués les retombées négatives de la baisse des prix des matières premières.

Source: Saharamédias

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge