La C.O.D marque sa solidarité avec Hamza

MAURITANIA-POLITICS-OPPOSITION
Au cours d’une conférence de presse animée à l’Hôtel El Khater, ce mercredi 17 juin, les partis réunis sous la bannière de la Coordination de l’opposition démocratique (C.O.D) ont tenu à marquer leur solidarité avec le président de la Communauté urbaine de Nouakchott (CUN), en l’occurrence Ahmed Ould Hamza accusé par des sources proches de l’IGE de détournement.

Les leaders de la C.O.D que sont Ahmed Ould Daddah, Mahfoudh Ould Bettah, Salah Ould Hanena, Ba Mamadou Alassane, Sidi Ould Kory, Mohamed Jemil Mansour, Mohamed Ould Borboss ont estimé en substance qu’Ahmed Hamza n’a rien à se reprocher.

Pour les dirigeants de la Coordination, c’est le pouvoir qui est derrière les accusations portées à l’encontre de Hamza, un opposant au régime.

L’intéressé a pour sa part saisi l’occasion pour se défendre. Il a vanté son bilan en tant que président de la Communauté urbaine de Nouakchott, tout en se défendant contre les accusations de détournement.

En tant que président de la Communauté urbaine, je n’ai jamais débloqué un sou sans l’aval du Conseil communal, a-t-il dit en substance et d’entrée de jeu.

En somme quelles sont les bénéficiaires de l’argent de la Communauté urbaine. Selon le président de la CUN, les bénéficiaires sont les mosquées ; mahadras ; associations culturelles et sportives ; les œuvres scolaires ; les communes. L’argent de la Communauté urbaine sert aussi à porter secours aux indigents….

Ainsi pour l’année 2011 et 2012, selon Ahmed Hamza, ce sont presque quelques 400 millions d’ouguiyas qui ont servi à titre des subventions aux mosquées ; mahadras ; associations culturelles et sportives ; les œuvres scolaires ; les communes…

Toutefois Hamza a laissé entendre qu’il ne veut pas que cette affaire d’accusations infondées soit politisée, reste à savoir s’il sera écouté ou non par le régime que la C.O.D soupçonne de manœuvrer en coulisses pour avoir la tête du président de la Communauté urbaine de Nouakchott.

Source : Taqadoumy

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind