La CAP dénonce la violation des accords issus du « Dialogue Inclusif National»


Au cours d’une conférence de presse animée ce lundi 10 septembre au siège de Sawab, les partis réunis sous la bannière de la Convention pour l’alternance pacifique (CAP) ont dénoncé la violation des accords issus du Dialogue National Inclusif.

Les présidents Messaoud, Ould Houmeïd et Abdessalam Ould Horma se sont attaqué à  l’implication de la haute oligarchie militaire dans le jeu politique  et ont condamné la campagne électorale, qui ne dit pas son nom,  menée sans retenue et avec les moyens de l’Etat par le gouvernement et la haute administration.

Les accords signés à l’issue du dialogue qualifié d’Inclusif National par la majorité présidentielle et une partie de formations de  l’opposition dont Wiam, Sawab et APP,  interdisent toute activité politique aux militaires et laisser la prise en charge de l’organisation  des élections à la CENI. La CAP a par ailleurs renouvelé son appui à l’initiative du président de l’Alliance populaire progressiste en l’occurrence Messaoud. Rappelons que Messaoud préconise la mise en place d’un gouvernement d’union nationale comme moyen de sortie de crise.

Source : Taqadoumy

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge