La circulation routière à Nouakchott ….!

Les goudrons de Nouakchott, demande beaucoup de la patience et de la retenue en empruntant l’une des axes goudronnées utiles à la circulation des contributionvoitures, à moteurs ou à pédale, à pieds mais aussi l’anarchie du citoyen de Nouakchott, l’ambulant.

La GGRS, Miskarou ‘’ Marsupilami’’, police de fournières du générale beaucoup de noms à ce nouveau corps ‘’ une police des voitures et de la circulation sur les goudrons qui ont coûté une manne d’argent à l’état gardien de toute la nation Mauritanienne. Un corps qui fait les beaux jours des bureaux du trésor national à Nouakchott.

Selon les échos des murs : 9000 UM la somme par heure de travail sur les arrestations des véhicules suspectées d’être hors normes, des papiers que doit détenir un usager de voiture circulant sur ce goudron de l’état qui est le cordon des communications des rues, banques, lieux d’habitation et de service à Nouakchott.

La moyenne de la somme acquise par ce service les jours ordinaires et surtout les week-ends la somme peut atteindre 10 000 UM à 10 fois l’heure de contrôle. Une ventilation aussi juteuse et fraîche des mairies hors mandants juridique. Et cette rentée de somme des Mairies qui abritent les hagards de GGSR, vont-ils faire des linéatures sur les quartiers précaires de leur circonscriptions pour paraître prête, à lutter contre ce mal écologique, ou les manques de venir au secours aux eaux des pluies et fosses sceptiques qui restent encore là ; la gestion passé des hommes politiques choisies pour défaire l’impunité des quartiers et gracieux l’espace conviviale à leurs occupants ?

La GGRS Biens- équipée mécaniquement et moralement avec un comportement qui dit bien, que la patente des 200 Um que versait le Kart des goudrons des gouvernements passés a été multipliée par 100 par le GGSR.

La GGSR a dit mal à garder cette humeur digne d’un changement du comportement de nos anciens hommes du goudron.

Tout ceci reste une improvisation de l’état, Regardons ceux qui occupe illégalement les courbes des goudrons de la polyclinique et autres lieux ou les voies qui passent prés, entre le (les) marchés, un fléau qui a tué les maires concernés.

Les bouchons, la tracasserie vont ensemble sens vergogne et cela passe en bloquant tous à la fois parfois se sont les pousse-pousse, les charretiers sens retenue verbales…

Voila La GGCR qui ignore ou il lui en maque un corps pour la régulation de ces piétons et la bonne marche vers un bon marché paisible ? ‘’Je fais le marché à Nouakchott, devint je me suis cassé … et on ne rué plus à aller au marché ces temps si, comme en 1980’’.

Les comportements de La GGSR ne se sont pas généralisées dans nos meurs, ou ne sont -ils pas semis par ces généraux qui sont appelés à cette peine un peu militairement éduquée et correct si j’ose me prononcer contre cette dictature qui dure encore sous ce soleil de mois de mai ou tout est avec les mains Parfois encore que des mains du GGSR et des dockers .

Source : yaaour

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge