La COD veut enquêter sur les accusations troublantes contre le Président Aziz


Des sources proches de la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) indiquent qu’une commission indépendante est en voie d’être constituée pour faire la lumière sur les accusations de blanchiment d’argent auxquelles serait mêlé le Président de la République.

 cod-aziz-enqueteSelon Sahara médias qui donne l’information, cette commission sera dirigée par le tonitruant député de l’UFP, Mohamed Ould Bedredine et sera composée également de parlementaires et des membres de la société civile.

 Pour rappel, le Président Mohamed Ould Aziz est accusé par un homme d’affaires malien dans un enregistrement audio, d’être mêlé, lors de la transition de 2005 à 2007, dans une affaire de blanchiment de faux billets de banque  évalué à plusieurs millions de dollars US. Une affaire qui a éclaboussé l’ancienne ministre alors chargée de mission, Mme Couba Ba qui serait la facilitatrice et convoyeur des mallettes d’argents par voie diplomatique.  Une opération qui s’est faite avec la complicité de partenaires étrangers. Même si le président Aziz ne s’est pas prononcé sur cette affaire aussi rocambolesque que cela puisse paraître, préférant garder le silence jugée troublant par son opposition, son parti, l’Union pour la République (UPR) a qualifié  l’attitude de la COD «de fausses manœuvres » conduisant à discréditer la personne du Président de la République.  L’UPR a d’ailleurs indiqué que le départ du  Président Aziz du pouvoir dont appelle de tous les vœux l’opposition ne peut s’opérer que par les urnes et nul autre chemin.

Toutefois, la COD qui considère que ces accusations portées contre la personne du Président qui incarne l’image de la République, sont « incommensurables » veut diligenter une enquête indépendante internationale. Dès lors, faut-il se poser la question à savoir si cette commission d’enquête sera véritablement indépendante pour la simple raison qu’il faudrait impliquer également le pouvoir. Ce qui sera impossible certes pour la COD, déterminée à en découdre avec l’actuel homme fort du pays.

Autre sujet au menu des discussions au sein de la coalition des partis de l’opposition démocratique, c’est l’adhésion ou pas à l’initiative de Messoud Ould Boulkheir, président de l’Assemblée nationale et de l’APP.  Cette feuille de route élaborée par Messoud pour une sortie de crise consiste à faire un diagnostic de la politique du régime en place, la revue des points discutés lors du dialogue de septembre-octobre 2011, organiser une rencontre impliquant tous les acteurs politiques et de la société civile pour décrisper le climat politique délétère et enfin, mettre en place un gouvernement d’union nationale de large consensus avec un PM ayant des pouvoirs élargis comme il a été retenu lors de ce dialogue politique et où tous les acteurs se retrouveront.

Toutefois, bien avant tout cela, faudrait-il que l’opposition mette du bémol sur les attaques en série contre le Président Aziz, avoir une attitude apaisée et être animée d’une volonté d’écraser les sillons pour aplanir le terrain et permettre au ballon de circuler librement d’un camp à un autre.  Mais aussi, le Président Aziz lui-même doit descendre au piédestal pour se mettre au même niveau que les autres acteurs dialogueurs en vue de lever l’impasse politique et aller vers des lendemains meilleurs devant aboutir à l’organisation d’élections libres, crédibles, transparentes et démocratiques.

Badiana

RIMWEB

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge