La colère noire de Salah Abdeslam: « Les agents ont eu des sueurs froides »

colère noire de Salah AbdeslamSalah Abdeslam, seul terroriste survivant des attentats du 13 novembre 2015, a été placé en détention provisoire le 27 avril dernier dans la prison de Fleury-Mérogis, après avoir été transféré depuis la prison de Bruges. Son arrivée avait été accueillie par des huées et des applaudissements. « Détenu modèle, prisonnier exemplaire », celui qui devait vraisemblablement se faire exploser au Stade de France est soumis à des conditions d’incarcération très strictes. Placé « dans un quartier d’isolement » et pris en charge par une équipe de « surveillants aguerris », il occupe une cellule seul.

Celle-ci est équipée d’un dispositif de vidéosurveillance, une première en France. L’individu est surveillé 24 heures sur 24h, un régime réservé uniquement aux grands criminels. En apprenant que ses moindres faits et gestes seraient épiés à tout moment de la journée et de la nuit, le suspect originaire de Molenbeek aurait pété les plombs. « En voyant les caméras de surveillance, il est entré dans une colère noire en disant qu’on violait son intimité » rapporte au Parisien une source judiciaire.

« Les agents ont eu quelques sueurs froides ». « Il est particulièrement perturbé de la vidéosurveillance dans sa cellule (…), tient à dire son avocat, Frank Berton, qui déplore « une décision politique pour rassurer l’opinion publique ». « Il ne supporte pas d’être surveillé 24 heures sur 24 et je crois que psychologiquement, ça lui crée une difficulté ».

Pour rappel, le terroriste présumé est inculpé d’assassinat et complicité d’assassinat à caractère terroriste, détention et usage d’armes et d’explosifs, et séquestration (pour les faits commis dans la salle de spectacle du Bataclan). Il est également inculpé pour « tentative de meurtres » dans l’enquête sur la fusillade survenue Rue du Dries, à Forest, le 15 mars.

Source: 7sur7.be

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge