La Colonie ivoirienne célèbre le 56ème anniversaire de l’indépendance de son pays: Le président de l’ACIM appelle les Ivoiriens à relever les défis majeurs

DiaganaLa colonie ivoirienne regroupée au sein de l’Association de la Communauté Ivoirienne en Mauritanie (ACIM) a célébré, ce 07 août dernier, la fête de l’accession de la Côte d’Ivoire à la souveraineté nationale. Une fête à laquelle avaient pris part de nombreux ivoiriens vivant en Mauritanie mais aussi, de nombreuses personnalités dont Ahmed Ould Hamza, ancien président de la CUN et président de l’Association Mauritanienne pour la Francophonie aux côtés du Consul Honoraire de la Côte d’Ivoire en Mauritanie, Son Excellence, Mr Tidiane Diagana accompagnée de son épouse.
Ils étaient des centaines d’Ivoiriens et autres invités d’honneur et de marque à répondre à l’appel de Gnanté Valentin dit Tino, président de l’Association de la Communauté ivoirienne en Mauritanie (ACIM) pour célébrer, le 07 août, jour de l’accession à l’indépendance du pays d’Houphouët Boigny, père de cette nation. Dans son discours à l’occasion, Mr Gnanté Valentin, a indiqué que « cet évènement est célébré à double titre car il coïncide avec mon élection, le 17 juillet dernier, à la tête de l’ACIM ». A cet effet, Mr Gnaté à témoigner sa gratitude au Consul Honoraire pour sa disponibilité, mais surtout aux ivoiriens qui ont placé cette confiance en lui. « Vous avez fait preuve de discipline, de civisme et de fraternité, montrant que découragement n’est pas ivoirien » a-t-il souligné sous les applaudissements nourris du public acquis à sa cause. « Les ivoiriens savent se retrouver pour magnifier l’union et la fraternité » a-t-il soutenu. Mr Gnanté a également exprimé sa gratitude à l’endroit du président Hamza qui, depuis 6 ans, a répondu comme à l’accoutumée aux différentes sollicitations de la communauté ivoirienne et de toutes les communautés étrangères en général notamment ouest africaines en Mauritanie. Son humilité et son esprit de droiture, sa disponibilité constante et son sens inné de justice font que cet homme reste toujours égal à lui-même. C’est le moment choisi par le président Gnanté pour remettre, à travers le Consul honoraire Diagana, à Mr Hamza, les ornements de la Côte d’Ivoire liés à son statut en guise de gratitude pour services rendus à cette communauté. Le président de l’ACIM n’a pas tari d’éloges au président Hamza et au Consul honoraire Mr Tidiane Diagana, cet homme modeste et humble toujours disponible, répondant à toutes les sollicitations des ivoiriens. D’ailleurs, Mr Diagana, a été décoré par la Grande Chancelière  Mme Henriette Dagri Diabaté, le 29 juillet dernier à Dakar dans les locaux de l’ambassade ivoirienne, Officier de l’Ordre du mérite.
Revenant sur sa communauté, Mr Gnanté à égrené un chapelet de défis à relever parmi lesquels on peut citer entre autres, « la délocalisation du foyer ivoirien et son équipement, l’entreprenariat et la formation ». Au plan social, les ivoiriens selon leur président, doivent travailler davantage pour promouvoir l’entraide sociale et la solidarité tandis que sur le plan juridique, « l’ACIM doit avoir des textes clairs et solides ». Mais aussi la création d’un centre culturel et social ivoirien et un établissement scolaire. Pour ce faire, Gnanté souhaite l’augmentation des cotisations des membres pour renflouer la caisse afin d’avoir les moyens de sa politique. Il a invité à cet effet les Ivoiriens au rassemblement pour relever ces défis précités.
Prenant la parole, le Consul Honoraire Mr Tidiane Diagana, a indiqué que « la Côte d’Ivoire entretient de solides relations avec la Mauritanie, à l’instar des deux premiers présidents Houphouët Boigny et Mokhtar Daddah » en ce sens qu’il y a deux ans, ces liens ont été renforcés par la signature de quatre accords de coopération. Il s’agit de la libre circulation des personnes et des biens, dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, l’accord cadre de coopération bilatérale et sur la coopération économique, commerciale, technique, scientifique et culturelle. Le consul Diagana a cité également l’exemption de la carte de séjour pour les ivoiriens. C’est pourquoi, Mr Diagana a exhorté aux ivoiriens de contribuer au raffermissement des liens de fraternité, d’union et de solidarité qui unissent la Mauritanie et la Côte d’Ivoire. « Si nous avons des droits, nous avons aussi des devoirs entre autres le respect des lois mauritaniennes » a-t-il soutenu non sans appeler les Ivoiriens à la cohésion.
Après ces allocutions, le public a eu droit à des prestations d’artistes avec à la clé le coupé décalé mais aussi la danse du Zouglou avant de déguster de succulents mets au goût ivoirien d’athiéké et d’igname à la sauce. Un groupe de jeunes danseurs mauritaniens est venu participer à la fête. Il y a eu également des questions culturelles en rapport avec l’histoire du pays auxquelles les Ivoiriens ont répondu avec brio montrant ainsi la maîtrise de l’histoire du pays d’Houphouët Boigny. L’ambiance était au rendez-vous comme d’habitude devant des personnalités à l’image de Ahmed Hamza, Mr Diagana, Mr Moctar Diallo, point focal des OSC, Mr Müller chargé de programme au HCR pour ne citer que ceux-là.
Plus d’un millier d’Ivoiriens vivent en Mauritanie dont une majorité à Nouakchott. Ils sont aussi à Nouadhibou, Zouérate et dans quelques villes de l’intérieur du pays. Les ressortissants ivoiriens travaillent dans plusieurs secteurs d’activités notamment l’enseignement, la restauration, le bâtiment, le commerce, la couture et les services.
 Gnanté Hamza le décor ivoirien Seyi Sg Youpi Aly
 PTDC0671
I.Badiane
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge