La communauté ivoirienne fête le 54e anniversaire de leur indépendance sous le sceau de la fraternité

fetecotedivoire

La communauté ivoirienne, sous l’égide du Consul honoraire et de son président, a organisé, ce jeudi 07 août à Nouakchott, une cérémonie commémorative du 54e anniversaire de l’accession à la souveraineté de leur pays. Une occasion saisie par les Ivoiriens, toutes ethnies ou tendances confondues, pour appeler à l’unité et à la fraternité entre eux au sein d’une communauté cosmopolite. Encore une fois, l’ambiance ivoirienne était au rendez-vous.

C’est d’abord l’hymne national chanté en chœur et qui reflète la patrie de la fraternité. Un moment qui démontre une Côte d’Ivoire réconciliée sur elle-même après tant d’années de conflit fratricide et de souffrance. Ensuite c’est au doyen Dablé de prendre la parole pour magnifier les relations entre la Mauritanie et son pays et partant, il a revisité l’histoire de la Côte d’Ivoire indépendante avant d’appeler les ivoiriens au rassemblement et à l’unité. « Le 07 août 1960, le Président Houphouët a proclamé en vertu du droit inaliénable l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Le peuple se sentait libéré » se souvient-il.

somamamadou

Avant l’intervention du président de la communauté ivoirienne, Soma Mamadou, le public a eu droit à un petit intermède musical dans une ambiance à l’ivoirienne. C’est le moment choisi par Soma Mamadou, pour dire que « les ivoiriens ne doivent plus se regarder en chien de faïence» indiquant qu’il va rencontrer tous les responsables des associations ivoiriennes pour une convergence de vue afin que la réconciliation soit effective au sein de la communauté. M. Soma a profité de l’occasion pour sensibiliser ses compatriotes et les appeler à une union sacrée autour de l’essentiel.

Toutefois, il a déploré le désintérêt de certains par rapport à l’association lançant de facto un appel à la mobilisation et à l’adhésion de tous les ivoiriens à l’association mère qui gère les affaires de la communauté. En outre, il a incité ses compatriotes au respect des lois de la Mauritanie en matière d’immigration.

Diaganaconsul

Pour sa part, le Consul honoraire de la Côte d’Ivoire en Mauritanie, M. Diagana Tidiane, a soutenu que : « nous avons parcouru un long chemin ensemble et nous sommes arrivés à un moment où je ne veux plus entendre un ivoirien à la police » a-t-il dit. En clair, il a indiqué que « désormais, n’acceptez plus à payer gratuitement à la police, car nous sommes liés par des accords de réciprocité » rappelant au passage les conditions d’entrée et de séjour des ivoiriens en Mauritanie. Par ailleurs, il a mis en exergue l’excellence des relations entre la Mauritanie et la Côte d’Ivoire. Ce qui a permis à la diva mauritanienne, Coumba Salla de descendre sur scène avec sa voix suave pour magnifier ces relations en compagnie de son manager Elizé. La star soninké, loin d’un coupé décalé, a tenu en haleine le public ivoirien venu nombreux commémorer la fête nationale du pays d’Houphouët Boigny. Des chansons qui appellent à l’unité et à la fraternité entre mauritaniens et ivoiriens. Le manager Elizé, a saisi cette heureuse occasion pour annoncer le prochain concert de Coumba Salla prévu en janvier 2015 à Abidjan.

Badiana

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge