La direction de l’orientation islamique: un rôle de prédicateur à l’intérieur et à l’extérieur du pays

exergue Le ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel, organise régulièrement, à travers la direction de l’orientation islamique, des activités religieuses, surtout pendant le mois béni du Ramadan, pour mettre en exergue la portée morale et sanitaire de cette période de jeûn.
L’AMI a rencontré le directeur général de l’orientation islamique, Dr Mohamed Lemine Ould Cheikhna Ould Cheikh Ahmed, afin d’avoir davantage d’informations sur les activités menées par ce département, dans les domaines de l’orientation et de la vulgarisation ainsi qu’en matière d’organisation de conférences scientifiques et de sessions de formation au profit des Oulemas et des Imams.
La direction s’occupe aussi de l’organisation des concours de récitation du Saint Coran et de l’envoi de délégations de prêches vers les pays africains et européens, avec la perspective d’élargir dans l’avenir la mission de ses moralisateurs aux Amériques.
S’apesantissant sur l’action au cours du mois béni du Ramadan, le responsable a souligné l’envoi annuel de 50 prêcheurs, érudits et Imams, pour dispenser des cours religieux aux croyants ainsi que pour diriger la prière des Tarawih, soulignant que ces missions ont été dépêchées cette année en Europe, où leur action a suscité de l’admiration, avec notamment l’attribution de certificats attestant leur compétences et leur professionnalisme.
L’autre objectif de ces missions est de pérenniser l’apport de Bilad Chinguitt dans tous les coins de l’Afrique et du monde islamique ainsi que pour mettre en exergue la place des Oulémas mauritaniens a-t-il dit, affirmant que leur mission porte par ailleurs sur la lutte pédagogique contre l’extrémisme et l’excès.
Evoquant le volet des concours, le directeur a indiqué que 30 qualifiés ont été sélectionnés cette année pour représenter la Mauritanie sur la scène internationale, citant également les autres concours ramadanesques portant sur la récitation du Coran, sur le Hadith, la vie du Prophète (Sira) et la langue arabe; auxquels, ont pris part 205 participants dont les 3 lauréats ont été primés, en plus de l’attribution de bourses aux filles dans le domaine de la récitation du Saint Coran.
Le directeur a souligné aussi l’organisation inédite cette année du concours sous-régional du Prix du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, dans le domaine de la récitation du Coran, auquel ont participé des candidats du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, du Mali, du Sénégal et de la Gambie, en plus de la Mauritanie.
Les gagnants ont été distingués au cours d’une grande cérémonie au cours de laquelle, le Président de la République a décerné le premier prix, au récitateur mauritanien Kah Ould Beitatt a-t-il dit, soulignant que l’arbitrage a été confié à d’illustres érudits tels que l’algérien Khaled Darbani et le sénégalais Mohamed Hacen Boussou.
Il a rappelé également que les veillées ramadanesques ont été diffusées et retransmises par les médias publics, avec la présentation de 100 conférences par des érudits ainsi que des cours d’orientation et de vulgarisation, la publication de 100 articles sur les sciences islamiques dans le journal Chaab, l’organisation de veillées ramadanesques à l’intérieur du pays, à travers les radios locales et les Mosquées.
L’observation du croissant lunaire est un volet non négligeable, a-t-il dit, rappelant qu’une commission créée à cette fin, se réunit au ministère de l’intérieur et de la décentralisation, pour se prononcer, sur la base des informations obtenues auprès des sous-commissions régionales sur l’observation ou non du croissant et la détermination, en conséquence, du jour de l’Aid (El Kebir, El Fitr).
Le directeur a souligné la ferme volonté de la Mauritanie de tout mettre à contribution pour être bien représentée dans les compétitions internationales de récitation du Saint Coran, avec notamment l’extension au niveau régional du prix du Président de la République de la récitation du saint Coran à l’Egypte et au Soudan ainsi que l’adaptation des membres du jury pour inclure toutes les spécialités liées au Coran.
Le directeur a indiqué enfin, que son département compte ouvrir une bibliothèque islamique dotée de références et de ressources, pour servir de sources de connaissances et de savoir aux chercheurs et aux étudiants en sciences réligieuses.

Par Cheikh Tourad Ould Ahmed

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge