La Fifa rejette l’appel de Platini concernant sa suspension

Michel PlatiniLa commission d’appel de la Fédération internationale de football (Fifa) a rejeté le recours déposé par Michel Platini et Joseph Blatter concernant leur suspension de 90 jours, ce 18 novembre 2015. La Fifa confirme ainsi la sanction du Comité d’éthique visant le Français, patron du foot européen, et le Suisse, président démissionnaire de la Fifa.

Mauvaise nouvelle pour Michel Platini. La Fédération internationale de football (Fifa) a confirmé sa suspension de 90 jours, ce 18 novembre 2015. Le Français, accusé d’avoir reçu 1,8 million d’euro dans des conditions louches en 2011, a vu son recours rejeté par le comité d’appel de la Fifa, ce mercredi.

Le patron du foot européen (Uefa) n’est pas le seul dans ce cas. Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa, a également reçu une fin de non-recevoir. Le Suisse avait également été suspendu jusqu’au 5 janvier 2016 pour ce virement à Michel Platini.

« Cette décision n’est pas une surprise »

« Cette décision n’est pas une surprise, écrivent les avocats de Michel Platini dans un communiqué. Elle était attendue par Michel Platini et ses conseils. Elle confirme que la Fifa, via ses instances internes, mène contre Michel Platini une instruction uniquement à charge, inéquitable et partiale, en violation répétée des droits de la défense ».

La Fifa réaffirme en tout cas les accusations de son Comité d’éthique. Pour celui-ci, Joseph Blatter et Michel Platini sont coupables de manquement aux règles de la Fédération internationale de football. Les deux hommes sont également concernés une enquête menée par la justice suisse.

« Le président Blatter est déçu par la décision d’aujourd’hui de la commission d’appel concernant sa suspension provisoire », a réagi de son côté son avocat Richard Cullen dans un communiqué.

La candidature de Michel Platini attendra

Cette annonce réduit par ailleurs les chances de Michel Platini de pouvoir se présenter à la présidence de la Fifa, le 26 février 2016. La candidature de l’ancien footballeur, qui faisait figure de favori avant sa mise en cause, ne sera pas étudiée avant la fin de sa mise à l’écart.

C’est « une stratégie délibérée et inadmissible de retardement de la campagne de Michel Platini pour la présidence de la Fifa, ajoute le communiqué des conseils du Français. La décision de la commission des recours, datée du 3 novembre, lui est notifiée deux semaines plus tard, ce jour, sans l’ombre d’une justification sur ce délai hors normes ».

Le TAS, ultime recours du Français

C’est donc vers le Tribunal arbitral du sport (TAS) que Michel Platini va se tourner une nouvelle fois. « Michel Platini fait pleine confiance au TAS pour le rétablir dans tous ses droits. Dans l’intervalle, il reste un candidat serein et déterminé à la présidence de la Fifa ».

Le président de l’Uefa a déjà déposé deux recours auprès du TAS. Le premier, en référé, avait été rejeté.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge