La France du Non-Droit

bolivar-revolutions
Effrayant. La France « était » la patrie des Droits de l’Homme. Etait, car ce n’est plus qu’un souvenir. Depuis Sarkozy (acoquiné avec le criminel va-t-en guerre fanatiquement sioniste BHL) et son successeur à l’Elysée, notre pays ne cesse de piétiner les Droits humains les plus élémentaires, avec le pion de Bilderberg Manuel Valls (Roms, manifestants arborant un tee-shirt aux couleurs de la famille poursuivis..), le sayan Fabius au Quai d’Orsay désormais au seul service des intérêts usraéliens, et tant d’autres Ministres ou Elus. 

 Pour mémoire, c’est Fabius qui a réclamé la tête du Président syrien el-Assad, et qui aujourd’hui encore pousse le monde à intervenir contre cette nation souveraine soutenue par plus de 75% de la population. La France, avec Hollande-Fabius-Valls, poursuit la politique néoconservatrice de Bush haïe dans le monde entier, en prenant la tête des croisades les plus messianiques (décidées en coulisses par l’entité sioniste elle-même), et elle ose en Syrie soutenir les pires terroristes-égorgeurs-cannibales de la planète pour abattre son Président non-aligné, ruiner le pays, le soumettre, le piller et l’endetter. 

Mais cette nuit, un nouveau pas a été franchi dans l’horreur. Au risque de défier les lois internationales, de mettre en danger la vie d’un Président démocratiquement élu, progressiste et populaire, la prétendue France « socialiste » refuse à l’avion de Morales de survoler le pays. Sous prétexte que M. Snowden peut être à bord, et tout en prétendant qu’elle n’a pas été sollicitée par ce dernier pour l’accueil sur son territoire. Hollande-Ponce-Pilate s’en lave d’ailleurs les mains : Pour ne pas révéler au monde son refus, il propose hypocritement à l’Europe d’adopter une position commune concernant l’ancien agent de la CIA.

Alors, simple refus de convenance ou par prudence ? Et si le faux socialiste Hollande (vrai pion des Usraéliens et du NWO) espérait au fond de lui-même mettre en danger la vie de ce dirigeant progressiste non-aligné ? Et si, en liaison avec ses amis atlantistes et fanatiquement sionistes, il avait souhaité se débarrasser d’un souverainiste refusant la dictature du Nouvel Ordre Mondial au seul profit de l’Oligarchie militaro-financière ? Quoiqu’il en soit, il est utile de se demander si en refusant au Président Moralès le survol de la France ou un atterrissage nécessaire, Hollande n’a pas enfreint le droit international. Et dans ce cas, il devrait être poursuivi. La télévision latino-américaine annonce déjà que la France et le Portugal, par leur refus, ont « failli tuer le Président de Bolivie ». Il s’agit là d’un événement diplomatique d’une rare gravité, même si pour l’instant il est scandaleusement masqué par la Presse française aux ordres. Tôt ou tard, la vérité finit par éclater !

C’est l’Autriche qui a permis à l’avion du Président Moralès d’atterrir. Elle a pris la bonne et juste décision.

Jusqu’où ira la France des sayanim Sarkozy-Hollande ? Non contente de piétiner ses propres valeurs, et même d’enfreindre le Droit international, elle risque d’exposer notre pays à la vindicte des peuples. Voilà qui est particulièrement grave alors que la guerre mondiale se profile, et que la France est truffée de centrales nucléaires.

Mais nos dirigeants sont non seulement sans scrupules, mais irresponsables.

Jusqu’à quand ?

Chantal Dupille

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge